Accueil/Actualités/Déclaration de l'ICOM relative au décret du Président Trump du 27 janvier
 

Déclaration de l'ICOM relative au décret du Président Trump du 27 janvier

En tant qu'organisation représentante de la communauté muséale mondiale qui rassemble plus de 36 000 membres à travers 136 pays, le Conseil international des musées (ICOM) relie entre eux des professionnels venant de milieux culturels divers afin de promouvoir le dialogue et la compréhension entre les peuples de toutes les nations.

Déclaration de l'ICOM relative au décret du Président Trump du 27 janvier

C'est pourquoi nous exprimons notre inquiétude face au récent décret du président américain visant à empêcher les citoyens originaires de sept pays de se rendre aux États-Unis. La libre circulation des professionnels des musées est indispensable pour organiser des réunions interculturelles et interdisciplinaires, ainsi que pour poursuivre nos collaborations.

Les musées cherchent à améliorer la cohésion sociale et à créer un climat de tolérance, de paix et de respect des identités culturelles et de la diversité.

En réponse au décret du président Trump de ce 27 janvier, le Comité national des Etats-Unis du Conseil international des musées (ICOM-US) déclare que :

« L'objectif d'ICOM-US est d'identifier et d'agir en fonction des intérêts internationaux et points d'inquiétude de ses membres, afin d'apporter des changements dans leur vie professionnelle, leurs institutions et dans la profession à travers le monde. Pour cela, nous devons notamment défendre et faire entendre la voix des musées des Etats-Unis de par le monde. ICOM-US ne cessera jamais d'accueillir l'ensemble des collègues de la communauté muséale, afin qu'ils puissent participer à nos programmes et collaborations, quel que soit leur nationalité ou leur religion.

Notre mission est de faciliter et d'accroître la participation des professionnels des musées états-uniens dans la communauté culturelle mondiale, ainsi que de représenter et défendre les intérêts et perspectives internationales de notre pays au sein de l'ICOM. Par conséquent, ICOM-US continuera à collaborer avec les collègues de tous les pays, dans le but de promouvoir les échanges culturels et d'accueillir tout un chacun. Nous croyons que le décret du président Trump de ce 27 janvier va à l'encontre de nos objectifs. »