Accueil/Actualités/Le défi de Genève pour la protection du patrimoine mondial
 

Le défi de Genève pour la protection du patrimoine mondial

Un cas exemplaire de lutte contre le trafic illicite

Le défi de Genève pour la protection du patrimoine mondial

© MAH

Le 22 novembre 2016, le Ministère public de Genève a confisqué neufs pièces archéologiques provenant de Syrie, Yémen et Libye, entreposées aux Ports Francs entre 2009 et 2010. L’affaire commence en avril 2013, quand l’Administration fédérale des douanes aux Ports Francs, suite à un contrôle de routine, soupçonne une provenance illégale de ces œuvres. En janvier 2015, un expert mandaté par le Service spécialisé dans le transfert international des biens culturels, auprès de l’Office fédéral de la culture, confirme leur authenticité et leur importance culturelle majeure. En février 2016, sur la base de la prise de position de l’Office fédérale de la culture, les douanes dénoncent l’affaire au Ministère public de Genève qui ouvre une procédure pénale et séquestre les œuvres. Les éléments recueillis durant l’instruction conduisent le Ministère public à conclure que les biens séquestrés proviennent du pillage. Dans l’attente d’être restitués à leurs pays d’origine, le Ministère public de Genève les a confiés à l’expertise scientifique des Musées d’art et d’histoire de la Ville de Genève afin de les conserver et de faire connaître au public l’importance de la saisie. 

Lire la suite