Accueil/Actualités/Le Franklin Institute de Philadelphie change la manière de narrer l'histoire de l'armée de terre cuite
 

Le Franklin Institute de Philadelphie change la manière de narrer l'histoire de l'armée de terre cuite

par Yu Zhang, présidente de Yu Culture et consultante pour les projets culturels en rapport avec la Chine

Le Franklin Institute de Philadelphie change la manière de narrer l'histoire de l'armée de terre cuite

Ceux qui travaillent dans un musée hors de Chine rêvent souvent d'accueillir une exposition sur l'armée de terre cuite, quitte à ce qu'elle ne comprenne « que » 8 à 10 soldats et chevaux, sur les quelques milliers de statues âgées de deux mille ans, découvertes à Xi’an. Le musée de Te Papa Tongarewa, en Nouvelle-Zélande, sera prochainement l'un des heureux élus. Cette exposition à grand succès coûtera, selon les prévisions, « plus de 4 millions de dollars néo-zélandais », et rapportera « quelque 41 millions de NZD ». Elle devrait pour cela « attirer plus de 112 000 visiteurs » entre décembre 2018 et avril 2019. En comparaison, 850 000 visiteurs s’étaient rendus au British Museum en 2007-2008 pour The First Emperor: China’s Terracotta Army (« Le premier empereur : l'armée de terre cuite chinoise »), l'exposition itinérante chinoise la plus connue au monde. Il s'agissait de la deuxième exposition la plus visitée du musée, juste après celle de Toutankhamon en 1972.

Lire l'article