Accueil/Actualités/L’ICOM a participé au premier G7 de la Culture à Florence
 

L’ICOM a participé au premier G7 de la Culture à Florence

Florence a accueilli le tout premier G7 de la Culture

L’ICOM a participé au premier G7 de la Culture à Florence

Sala Bianca du Palazzo Pitti, Florence à la fin de la réunion du G7, avec le ministre Dario Franceschini (Italie); Ministre Mélanie Joly (Canada); Ministre Audrey Azoulay (France); Ministre Maria Bohmer (Allemagne); Commissaire Ryohei Miyata (Japon); Ministre Karen Bradley (Royaume-Uni); Sous-secrétaire Bruce Wharton (USA); Commissaire européen à la Culture Tibor Navracsis; Secrétaire général de l'UNESCO, Irina Bokova; Vice-président de l’ ICOM Alberto Garlandini; Directeur général de l’ICCROM Stefano De Caro.

Les 30 et 31 mars dernier, Florence a accueilli le tout premier G7 de la Culture. Pour la première fois, les Ministres de la culture du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, de l’Angleterre et des Etats-Unis, ainsi que le responsable culture de la Commission Européenne et la directrice générale de l’UNESCO,  se sont rencontrés à Florence pour discuter du rôle déterminant de la culture comme instrument du dialogue entre les peuples ainsi que de l'importance d'une action commune pour renforcer la sauvegarde du patrimoine culturel. Un certain nombre d'organisations ont été invitées à rejoindre la Conférence : le Conseil de l'Europe, l'ICOM, l'ICCROM, INTERPOL et UNIDROIT. L'ICOM a participé en qualité d'expert en matière de protection des biens culturels et a été représenté par le vice-président Alberto Garlandini et la directrice des programmes France Desmarais. 

L'ICOM a participé aux réunions d'experts qui ont discuté du droit international en tant qu'outil protégeant le patrimoine culturel de la menace du terrorisme, des catastrophes naturelles et du trafic illicite, des bonnes pratiques pour prévenir l'importation et l'exportation illégales de biens culturels, de l'importance de la coopération, de l'éducation et de la sensibilisation du public. Le rôle des musées dans la promotion et la protection du patrimoine a été souligné par les experts et les ministres. Le Code de Déontologie, les normes et lignes directrices de l'ICOM telles que les listes rouges ont été très appréciés comme outils efficaces pour mettre en œuvre les instruments juridiques internationaux existants pour la protection du patrimoine culturel mondial.

Ce G7 de la Culture s’est conclu par la signature conjointe de la Déclaration de Florence intitulée «La culture en tant qu'instrument de dialogue entre les peuples». La Déclaration exprime sa profonde préoccupation face au risque croissant liés aux catastrophes naturelles et aux crimes commis à l'échelle mondiale contre le patrimoine culturel, les musées, les monuments, Les sites archéologiques, les archives et les bibliothèques. La Déclaration souligne également le rôle des relations culturelles dans la promotion de la tolérance pour la diversité culturelle et religieuse et la compréhension mutuelle entre les peuples.

Pour plus d’informations concernant la contribution de l’ICOM à la conférence