Accueil/Actualités/Pour la première fois, des Réunions Annuelles sans frontières
 

Pour la première fois, des Réunions Annuelles sans frontières

Du 6 au 8 juin, Paris est redevenue le centre des activités de l'ICOM. La capitale française a accueilli plus de 350 membres de notre organisation pour les Réunions Annuelles de 2018, organisées au siège de l'UNESCO. Cependant, cette année, pour la première fois, la conférence a été rendue accessible au plus grand nombre de nos membres via Facebook Live. La décision de retransmettre en temps réel plusieurs séances de la conférence confirme l'importance que porte l'ICOM à l'amélioration de l'accessibilité et la transparence pour ses membres, en trouvant de nouveaux moyens de se connecter avec eux où qu'ils se trouvent. Au total, plus de 2 000 personnes ont regardé le live - huit fois la capacité de la salle de conférence !

Pour la première fois, des Réunions Annuelles sans frontières

Deux séances ont été retransmises: le discours d'ouverture, prononcé par l'artiste américain Fred Wilson, et l'Assemblée Générale. Dans son discours, Wilson, dont le travail remet en question des suppositions historiques, culturelles, éthniques et défie les conventions et normes d’exposition, a abordé la façon dont les préjugés sous-jacents affectent la façon dont les musées présentent leurs collections. La 34ème Assemblée Générale Ordinaire de l'ICOM a débuté avec la présentation du Rapport Annuel de la Présidente par Suay Aksoy, qui a souligné les différentes jalons de notre organisation en 2017, de l'augmentation de 10% du nombre de nos membres et des nouvelles publications, aux avancées importantes dans la lutte contre le trafic illicite de biens culturels et les résultats exceptionnels des réseaux sociaux de l'ICOM.

Cette année a été passionnante pour plusieurs raisons. Trois villes étaient en lice pour les élections de la ville hôte de la Conférence Générale de 2022. Oslo (Norvège), Prague (Autriche) et Alexandrie (Egypte), ont présenté leur candidature lors de la réunion du Conseil Consultatif et ont permis aux participants de découvrir leur culture avec des goodies et des informations sur leurs villes dans leurs stands respectifs. Le Conseil Consultatif a voté en faveur de la ville égyptienne, une victoire conditionnée par le Conseil Exécutif en attente de réponses à certaines exigences d'ici décembre 2018. Un autre vote important a été celui sur les thèmes de la Journée Internationale des Musées 2020 et 2021. Parmi toutes les propositions, les thèmes retenus étaient les suivants: Musées pour la Diversité et l'Inclusion 2020 et Musées: Inspirer l'Avenir 2021.

Outre le keynote, Fred Wilson, un autre invité extraordinaire de ces réunions annuelles était Koji Kinutani, l'artiste japonais de renom derrière l'affiche de la Conférence générale de l'ICOM 2019 à Kyoto, qu’a été présenté lors de la conférence. L'œuvre, intitulée Light Descends on Kyoto (« La lumière descend sur Kyoto »), représente la sculpture du bodhisattva Manjushri chevauchant un lion. Manjushri est l'une des divinités les plus emblématiques du bouddhisme, symbolisant la sagesse et la perspicacité. Les lettres sur le côté gauche de ce tableau expriment le concept spirituel du non dualisme : l'unité des contraires apparents, tels que le sel et le sucre, ou le bien et le mal. Dans les mots de Kinutani, le message de l'affiche est que «par l'art et la culture, nous pouvons ouvrir nos cœurs et voir à travers les dichotomies pour cultiver un monde intérieur qui englobe les plus grandes vérités de la vie».

L'ICOM a également proposé cette année une plus grande variété d'ateliers qui ont permis aux membres de mieux comprendre notre organisation et de façonner la façon dont elle répond aux défis auxquels la communauté muséale est confrontée aujourd'hui. Le Comité Permanent pour la Définition de Musée, Perspectives et Potentiels a tenu un atelier axé sur les tendances sociétales et les nouveaux modèles de pratiques muséales; le Département des Programmes de l'ICOM a invité les membres à identifier les possibilités de renforcement des capacités dans différentes régions du monde; l’atelier sur le Plan Stratégique de l'ICOM a présenté les résultats de son enquête; et trois ateliers ont été organisés pour rencontrer les comités permanents SAREC et ETHCOM, et le Groupe de Travail de l'ICOM sur l'Avenir des Comités Internationaux.

Après le premier jour de séances, les participants ont été invités à une réception à la Fondation Louis Vuitton, où ils ont eu l'opportunité de faire une visite privée de l'exposition actuelle, «  Au Diapason du Monde ». Nous avons mis à votre disposition en ligne les photos de la réception ainsi que les photos de l'ouverture des Réunions Annuelles.

L'année prochaine, nous nous retrouverons à Kyoto (Japon), lors de la Conférence Générale 2019 de l'ICOM. Pour vous tenir au courant des dernières nouvelles sur la réunion triannuelle, consultez le site de Kyoto 2019 et suivez leur page Facebook.

K2porn.com (k2s.cc) - Download Free Porn from Keep2Share