Accueil/Actualités/Une nouvelle identité visuelle pour unifier un réseau toujours plus vaste de professionnels de musée.
 

Une nouvelle identité visuelle pour unifier un réseau toujours plus vaste de professionnels de musée.

Le 4 juillet 2016, à l’occasion de son 70e anniversaire, l’ICOM a révélé sa nouvelle identité visuelle. Cette cérémonie a levé le voile sur un travail de deux ans, mené par le Conseil d’administration de l’ICOM et le Secrétariat, et en étroite collaboration avec plusieurs membres du réseau.

Une nouvelle identité visuelle pour unifier un réseau toujours plus vaste de professionnels de musée.

La Conférence générale de Milan et la célébration des 70 ans de l’ICOM ont offert un cadre idéal à la présentation de la nouvelle identité de l’ICOM. Cette évolution graphique referme un triptyque de festivités initié par la publication de l’ouvrage de référence Museums, Ethics and Cultural Heritage, dirigé par Bernice L. Murphy, et l’ouverture de l’exposition « Where ICOM from », qui interrogeait les grands accomplissements de l’organisation et ses perspectives futures.  

 

Pourquoi repenser l’identité de l’ICOM ?

L’ambition de retravailler l’image de marque de l’ICOM a été formulée pour la première fois en 2014. Un large audit recoupant entretiens individuels et collectifs, enquêtes internes et externes, recherches historiques et ateliers a permis de dresser une analyse de l’identité de l’ICOM et de son évolution au cours de l’histoire. 

L’ICOM a été formé par un groupe restreint de directeur de musées en 1946 et s’est progressivement ouvert sur le monde. L’organisation rassemble aujourd’hui 35 000 membres, 113 comités nationaux, 30 comités internationaux, 20 organisations affiliées et 5 alliances régionales. Ce positionnement  de l’ICOM comme réseau professionnel global a servi de base à la refonte de son identité visuelle. La charte dessinée pose une architecture de marque fédératrice pour l’organisation, ses comités nationaux ou internationaux, et ses partenaires, existants ou en devenir. 

La nouvelle identité de l’ICOM prend le relai d’une charte créée en 1994, et vient aussi accompagner le changement d’échelle de l’ICOM, dont le total de membres ne cesse d’augmenter, comme l’atteste le triplement du nombre de membres de l’ICOM au cours des dix dernières années (12 000 adhésions en 1996 contre 36 000 en 2016). 

Cet ajustement de l’identité visuelle projette aussi les futurs développements de l’association. La charte graphique a été pensée de façon inclusive, anticipant ainsi la création de nouveaux comités et la mise en œuvre de programmes toujours plus nombreux en faveur des musées et professionnels de musée. 

Objectifs

La refonte de l’identité visuelle de l’ICOM porte les objectifs suivants :

- Clarifier les missions de l’ICOM et son architecture de marque ;

- Fédérer le personnel et les membres de l’ICOM. Chaque unité réseau ICOM doit prendre conscience et intégrer les forces de cette organisation. Chacun doit en être l’ambassadeur. Un cercle vertueux peut alors s’instaurer, de sorte que si un comité ou un programme de l’ICOM est perçu de façon positive, l’ensemble du réseau bénéficie de cette retombée, et inversement ;

- Améliorer la qualité de service et la satisfaction des membres.

L’identité de l’ICOM

Avant de faire évoluer l’identité visuelle de l’ICOM, il nous fallait définir le message que l’ICOM et ses unités – ses comités nationaux et internationaux – souhaitaient faire passer à travers cette nouvelle ligne graphique. 

Qu’est-ce que l’ICOM en 2016 ? Le seul acteur incontournable qui rassemble la communauté muséale mondiale, et sert de référent pour les professionnels de musée face à leurs problématiques présentes ou futures.

Caractéristiques à prendre en compte

L’architecture de la nouvelle identité visuelle a été construite au regard des impératifs propres au réseau ICOM :

- La vocation internationale de l’ICOM 

L’ICOM représente les professionnels de musée dans le monde. La nouvelle identité visuelle doit incarner cette vocation. Ce paramètre sous-tend une notion d’universalité pour l’identité visuelle choisie. Les valeurs, la promesse et le discours transmis à travers celle-ci le devront être compris par le plus grand nombre, partout dans le monde.

En creux, ce paramètre implique un respect des sensibilités de toutes les nationalités et cultures. Les couleurs, les formes et les termes employés devront être choisis au regard de cette contrainte. 

- Facilité de prise en main et de reproduction

Les comités de l’ICOM font vivre l’association de façon bénévole. Le recours à l’identité visuelle générique ne doit pas être une difficulté pour eux. En conséquence, la nouvelle identité visuelle devra être facilement appréhendable. La police choisie, la gamme chromatique comme le format des images devront être pensés en termes d’accessibilité et d’universalité. Les comités doivent pouvoir utiliser et modifier ces éléments facilement, quel que soit leur compétence technique et avec un matériel informatique de base. 

- Langues officielles (français, anglais, espagnol) et langues d’usage

Les 3 langues officielles définies par les statuts de l’ICOM sont l’anglais, le français et l’espagnol. Le logo générique de l’ICOM doit prévoir une version pur chacune de ces langues. Cependant, au sein des comités ICOM, la langue du pays est privilégiée. La nouvelle identité pourra donc être utilisée avec toutes les langues qui composent le réseau ICOM, et dont certaines utilisent des alphabets non-latins. 

Le résultat

Un concours international organisé entre les mois de septembre et décembre 2015 a consacré le studio de design graphique C-album, basé à Paris, en France. 

La nouvelle identité de l’ICOM s’inscrit dans la continuité plus que dans la rupture. La démarche entreprise par le studio C-album a été de chercher un élément graphique qui pourrait former une synthèse des valeurs prônées par le nouveau plan stratégique de l’ICOM. Ce symbole se doit d’être global, compréhensible et de s’accorder aux cultures et croyances diverses qui composent l’ICOM. Pour atteindre cet objectif ambitieux, la simplicité est un atout majeur. C’est pourquoi nous avons décidé de nous tourner vers le terme le plus signifiant de l’acronyme ICOM : musées. Traduit dans les langues latines présentes au sein du réseau de l’ICOM, le nom musée fait ressortir une racine commune qui sert de socle à la nouvelle identité visuelle de l’ICOM : la lettre M. Pour en savoir plus sur le processus créatif, nous vous invitons à consulter le Concept book du logo de l’ICOM

K2porn.com (k2s.cc) - Download Free Porn from Keep2Share