Accueil/Communiqués de presse/Le Conseil international des musées soutient les musées de Bosnie‐Herzégovine
 

Le Conseil international des musées soutient les musées de Bosnie‐Herzégovine

Le Conseil international des musées soutient les musées de Bosnie‐Herzégovine

Télécharger

12 mars 2012 - Plus de seize ans après la fin de la guerre et les accords de Dayton, Sarajevo est dans une situation paradoxale. Alors que la ville n'a jamais accueilli autant de touristes qu'en 2011 et s’apprête à présenter sa candidature pour être Capitale européenne de la culture en 2014, les difficultés politiques et économiques mettent pourtant en danger les institutions muséales de Bosnie‐Herzégovine. Certaines, ont déjà été contraintes de fermer leurs portes : la Galerie Nationale et le Musée d’Histoire, deux institutions majeures situées au coeur de la ville de Sarajevo, ont ainsi fermé respectivement en septembre 2011 et janvier 2012, et le prestigieux Musée National de Bosnie-Herzégovine est également menacé de fermeture, les salaires des employés ne pouvant être payés depuis six mois.

Cette situation semble résulter d’un problème d’organisation administrative dans la mesure où depuis les accords de Dayton, aucune spécification sur le fonctionnement institutionnel de la culture n’a été clairement définie. Compte tenu de l’histoire récente du pays et du dialogue des cultures qu’il revendique, il est néanmoins inconcevable que l’absence d’organisation de l’administration culturelle au niveau gouvernemental conduise à la fermeture d’institutions culturelles pourtant anciennes, et ce d’autant plus que la population exprime par des manifestations et appels sa volonté de voir perdurer ces lieux de mémoire et de culture.

Face à cette situation, après plusieurs alertes et mobilisations de la communauté muséale internationale, le Conseil international des musées (ICOM) a adressé son soutien aux professionnels des musées locaux et reste vigilant sur place par l’intermédiaire de ses représentants nationaux en Bosnie‐Herzégovine et de son Alliance Régionale pour l’Europe du Sud‐Est. Par ailleurs, une déclaration de l’ICOM a été adressée aux dirigeants de Bosnie‐Herzégovine et à ses représentants dans le domaine de la culture, afin d’attirer leur attention sur la précarité de la situation. Au regard du Code de déontologie de l’ICOM pour les musées, les autorités de tutelle des musées ont pour responsabilité de protéger et de promouvoir le patrimoine, ainsi que de garantir les ressources nécessaires à l’accomplissement de cette mission.

Pour le Directeur général de l’ICOM, Julien Anfruns, « les responsables politiques du pays, mais aussi la communauté internationale représentée par les pays Partis des accords de Dayton, doivent urgemment favoriser une organisation cohérente de l’administration du patrimoine historique et culturel de Bosnie‐Herzégovine. » L’ICOM soutient la mise en place par les institutions du pays et les professionnels qui font vivre ces musées d’actions en faveur de la réouverture des musées et du renforcement de leur capacité budgétaire.

K2porn.com (k2s.cc) - Download Free Porn from Keep2Share