Accueil/Communiqués de presse/Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril
 

Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril

Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril

Télécharger

Le Conseil international des musées (ICOM) annonce la publication de la Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril, dont la présentation officielle se tiendra le 10 mars 2011, à 18 h, dans l’auditorium Teresa Cuervo Borda du Musée national de Colombie, Bogotá, en présence de Mme Mariana Garcés Córdoba, Ministre de la Culture de Colombie, M. Julien Anfruns, directeur général de l’ICOM et S.E. Peter Michael McKinley, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique.

La Liste Rouge décrit et illustre les catégories de biens culturels colombiens qui sont les plus exposées au trafic illicite. Cet outil est distribué aux douaniers et policiers dans le monde entier, ainsi qu’aux professionnels de musées, marchands d’art, commissaires-priseurs et collectionneurs, dans le but de les aider à identifier les types de biens culturels qui font fréquemment l’objet de transactions illégales sur le marché international et de prévenir ainsi leur vente et exportation illicites.

La Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril a été élaborée par un groupe international d’experts, grâce au soutien du Bureau des Affaires éducatives et culturelles du Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique. L’initiative de l’ICOM apporte une dimension internationale aux actions et mesures déjà entreprises par les autorités interinstitutionnelles colombiennes dans le cadre de la campagne nationale contre le trafic illicite des biens culturels.

Le trafic illicite est une menace constante à la préservation du patrimoine culturel, notamment préhispanique et colonial, car il entraîne la destruction d’éléments scientifiques essentiels à la reconstruction des modes de vie de la société colombienne, en laissant des zones d’ombre qui altèrent la signification historique de cet héritage culturel.

Le Conseil international des musées et ses partenaires s’associent dans un effort de sensibilisation pour souligner l’importance de protéger le patrimoine culturel contre des actions délictueuses et ainsi éviter que ne soient commis des dommages qui l’affecteraient de manière irréversible.