Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau


Planification et préparation en cas d’urgence

Planification et préparation en cas d’urgence

L’ICOM s’engage fortement à aider les professionnels des musées à restaurer leurs activités après des catastrophes naturelles et à planifier des réponses d’urgence.

En accord avec les Articles 1.6 et 2.21 du Code de déontologie des musées de l’ICOM, les musées doivent protéger leurs collections contre les catastrophes naturelles et celles provoquées par l’homme. Afin de relever ce défi, l’ICOM développe des programmes et sensibilise les parties prenantes sur le patrimoine en danger et les situations postérieures à des catastrophes.

Comité pour la gestion des risques en cas de catastrophes – DRMC

 Le Comité pour la gestion des risques en cas de catastrophes de l’ICOM réunit des professionnels liés aux musées afin d’aider les pays dans le besoin de résoudre les situations d’urgence mettant en péril le patrimoine culturel. Le DRMC est le Comité permanent de l’ICOM spécialisé dans la réponse aux situations d’urgence à la suite de grandes catastrophes naturelles et provoquées par l’homme, ainsi que durant et après des conflits militaires. Il tâche de limiter et de contenir les dommages par la prise de mesures de conservation préventives, la réduction des risques et de rapides interventions. Le DRMC agit à la demande des professionnels des musées ou des institutions muséales et lorsque la situation nécessite des capacités transnationales. Son rôle est d’établir des liens avec la communauté internationale (institutions locales et internationales) afin de partager des informations et de coopérer afin d’améliorer la gestion des risques. Le DRMC évalue chaque situation critique et les besoins correspondants afin de développer des mécanismes de réponse, en rédigeant par exemple un rapide rapport d’évaluation des dommages. Le DRMC soutient également la construction de capacités sur le long terme pour les professionnels des musées et encourager le développement de réseaux régionaux. Le DRMC de l’ICOM établit des Listes de surveillance des musées afin de consigner les situations critiques et il contribue à l’élaboration de « No-Strike Lists » en cas d’intensification des conflits armés. Le DRMC de l’ICOM publie régulièrement des informations sur ses activités sur sa page Facebook. Le DRMC de l’ICOM établit une Liste de ressources sur les interventions d’urgence pour les musées et autres institutions culturelles.

Page Facebook d’ICOM DRMC

Le Programme d’urgence dans les musées – MEP

Le Programme d’urgence dans les musées apporte un soutien et dispense des formations aux professionnels des musées dans le but de planifier une réponse efficace à tous types de catastrophes. L’ICOM a conçu le MEP à l’attention des professionnels des musées et des experts dans les domaines liés aux situations d’urgence afin de faire face à des catastrophes potentielles par la planification de situations d’urgence, à l’image des tremblements de terre, des incendies, des inondations, des ouragans ou des destructions provoquées par des guerres. Le MEP a pour objectif l’identification et le développement de mesures préventives par une approche pédagogique faite de formations conjuguant notions théoriques et études pratiques. Le MEP est fondé sur deux principes clés :

  • Adaptation aux populations locales et aux spécificités de l’environnement;
  • Mise en place de réseaux régionaux et coordination avec les Comités nationaux.

The Getty Conservation Institute et ICCROM (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels) ont pris part à ce programme et ont contribué au développement de supports de formation.

Patrimoine culturel : prévention et gestion des catastrophes

Le Bouclier Bleu International

Le Bouclier Bleu est chargé de protéger le patrimoine lors de conflits armés et de catastrophes naturelles et de fournir un soutien postérieur à ces crises. Le Bouclier Bleu est le symbole utilisé pour identifier les sites culturels protégés par la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, adoptée par l’UNESCO en 1954. Le Bouclier Bleu est parfois décrit comme l’équivalent de la Croix rouge dans le domaine de la culture. Le Bouclier Bleu a été fondé en 1996 en tant que comité professionnel et organisation indépendante destinée à encourager la protection et le respect des biens culturels. Il rassemble les connaissances, l’expérience et les réseaux internationaux des membres fondateurs suivants :

  • ICA : Conseil international des archives
  • ICOM : Conseil international des musées
  • IFLA : Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques
  • ICOMOS : Conseil international des monuments et des sites.

En tant que membre actif du Comité exécutif du Bouclier Bleu, l’ICOM, par le biais de sa Direction des Programmes, a été mandaté par l’UNESCO pour rédiger un rapport sur les situations où les biens culturels sont en danger dans des conflits et des occupations armés

Site internet du Bouclier Bleu

Convention de La Haye, 1954

  • Partenaires