Déclarations de l'ICOM

  • Déclaration du Conseil international des musées (ICOM) et de la Fédération mondiale des amis des musées (FMAM) pour un tourisme culturel durable dans le monde entier. (2007)
  • Le trafic illicite sur Internet. Appel de l'ICOM, l'UNESCO et Interpol (2007)
  • Déclaration de la Présidente de l’ICOM sur les actions en justice actuellement intentées contre des musées pour le retour de biens culturels exportés illégalement (en particulier, l’Italie contre le musée Jean Paul Getty) (2006)

Déclarations de l'ICOM

Partenaires

L’ICOM a su s’entourer de partenaires pour remplir pleinement sa mission. Ce sont des ONG, des États, des fondations ou encore des fédérations qui collaborent et travaillent main dans la main avec l’ICOM pour assurer le développement de ses actions en faveur des musées dans le monde.

 

Partenaires en relation formelle d’association

 

UNESCO
Depuis 1946, l’ICOM est en relation formelle d’association avec l’UNESCO, soit le plus haut niveau d’association possible avec l’organisation. L’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) est une institution spécialisée du Système des Nations unies.

INTERPOL
Un accord officiel de coopération sur la lutte contre le trafic illicite de biens culturels a été signé le 11 avril 2000 entre l’ICOM et INTERPOL. Créée en 1923, INTERPOL est une organisation internationale qui a pour objet de promouvoir la coopération policière internationale.

OMD
Depuis 2000, l’ICOM travaille avec l’OMD sur les questions de contrôle et de lutte contre le trafic illicite des biens culturels. Un protocole d'accord de coopération a été signé entre les deux parties le mardi 25 janvier 2000 à Bruxelles. L’Organisation mondiale des douanes (OMD) est spécialisée dans les questions douanières.

ECOSOC
L’ECOSOC est partenaire de l’ICOM sur les questions relatives à la gestion du trafic transnational. Le Conseil économique et social, appelé communément ECOSOC est l’organe principal de coordination des activités économiques et sociales de l’ONU.


OMPI
L’ICOM et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), institution spécialisée de l’ONU, sont en relation permanente et collaborent étroitement dans le cadre du programme de médiation en Art et patrimoine culturel. Le Centre d’Arbitrage et de Médiation de l’OMPI soutient fortement le projet en mettant à disposition son expertise en matière de règlements alternatifs des litiges et le soutien administratif de son Secrétariat.


Agence spécialisée régionale

 

ALECSO
Depuis 2002, l’ICOM et l’ALECSO (Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences) travaillent conjointement sur les thématiques de préservation et de promotion du patrimoine muséographique de la région. L’ALECSO œuvre dans le cadre de la Ligue des États arabes et s’occupe essentiellement de la coordination et de la promotion des différentes activités relevant de l’éducation, de la culture et des sciences dans le monde arabe.


Les organisations intergouvernementales

 

ICCROM
L’ICOM et l’ICCROM travaillent ensemble sur des programmes d’aide d'urgence pour le patrimoine culturel en période de conflit ou de catastrophes naturelles. L’ICCROM est une organisation intergouvernementale qui se consacre à la conservation du patrimoine culturel.

 

ONUDC
L’ICOM travaille avec l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime) dans le cadre de son programme de lutte contre le trafic illicite. L’ONUDC est chargé de coordonner toutes les activités des Nations unies en matière de contrôle des drogues et de fournir un leadership efficace pour ces activités.


Les organisations non-gouvernementales

 

ICBS
L’ICOM siège au Comité international du Bouclier Bleu (ICBS), organisation internationale qui regroupe les professionnels des musées, archives, bibliothèques, monuments et sites historiques et qui participe de la protection du patrimoine culturel mondial dans les contextes de catastrophes naturelles et de guerre.

ICOMOS
L’ICOM et l’ICOMOS (Conseil international des monuments et des sites) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'ICOMOS œuvre pour  la conservation des monuments et des sites historiques dans le monde.

ICA
L’ICOM et l’ICA (Conseil international des archives) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'ICA a pour mission de promouvoir la préservation et l'accès aux archives dans le monde entier, au moyen de la coopération internationale.

IFLA
L’ICOM et l’IFLA (Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'IFLA représente les intérêts des bibliothèques, des services d'information et de leurs usagers.

CCAAA
L’ICOM et CCAAA (Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. CCAAA est une association d’organisations dont la mission est d’appuyer les activités professionnelles dans le domaine des archives audiovisuelles.


FMAM
Un protocole d’accord a été signé à Lisbonne (Portugal) le 21 mai 2010 entre l’ICOM et la FMAM (Fédération mondiale des amis des musées) qui entretenaient des rapports étroits depuis de nombreuses années notamment dans le cadre de la conception du Code de déontologie de l’ICOM pour les musées. La FMAM est une organisation qui rassemble et soutient tous les Amis des musées présents dans le monde.

 

Associations

 

IBA
L’ICOM et l’IBA (Association internationale du barreau) coopèrent notamment sur les questions relatives au droit de la propriété intellectuelle et au patrimoine matériel et immatériel. L'Association internationale du barreau est un réseau international d'avocats au niveau mondial, ayant pour objectif l'échange d'information entre les différentes associations juridiques nationales, la défense de l'indépendance du pouvoir judiciaire et le droit des avocats à pratiquer librement leur métier.