Accueil/Qui sommes-nous/Média/Magazine Les nouvelles de l'ICOM/L’Azerbaïdjan redécouvre ses tapis
 

L’Azerbaïdjan redécouvre ses tapis

Milli İrsimiz Project : une initiative éducative muséale en Azerbaïdjan


Asli Samadova, consultante externe auprès du ministère de la Culture et du Tourisme de la République d’Azerbaïdjan et conservatrice du projet Milli İrsimiz (Mİ) 

En raison de l’état de développement du secteur muséal azerbaïdjanais, nombre d’activités prétendument inséparables de la pratique muséale dans d’autres pays paraissent tout à fait novatrices en Azerbaïdjan. Le projet Milli İrsimiz (MI – National Heritage of Azerbaijan), centré sur le patrimoine culturel et artistique du pays, en est un parfait exemple. En 2015, dans le cadre du MI Project et grâce au soutien de l’UNESCO, j’ai lancé une initiative intitulée Teaching and Learning Carpets and Other Textiles in a Museum (Enseigner et acquérir des connaissances relatives aux tapis et aux tissus au musée).

Au départ, ce projet indépendant avait pour objectif de développer des outils pédagogiques génériques adaptables à n’importe quelle collection de tissus ou pouvant compléter les pratiques éducatives muséales. Il a cependant attiré l’attention du ministère azerbaïdjanais de la Culture et du Tourisme, qui a soutenu la création d’outils pédagogiques spécifiquement conçus pour les musées. Il s’agissait de concentrer ces outils sur les collections de tapis et de tissus des deux principaux musées du pays : le Musée national du tapis azerbaïdjanais et le Musée national d’art d’Azerbaïdjan. Tous les outils sont enregistrés sous une licence Creative Commons « Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International ». Cette dernière autorise la copie et la distribution du matériel par tous moyens et sous tous formats ainsi que l’adaptation, la transformation et la création à partir du matériel à des fins non commerciales et à condition de disposer des crédits appropriés.

Le programme éducatif muséal Mİ Project propose des activités de groupe ou individuelles, dans l’enceinte des musées ou en extérieur. Il peut s’agit de parcours à thème, d’excursions, de jeux de piste ou interactifs, d’ateliers variés ou encore d’activités à réaliser chez soi (coloriage, puzzles, etc.) ; le tout centré sur l’art traditionnel du tissage de tapis azerbaïdjanais, inscrit depuis 2010 sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Le programme vise à développer des approches pratiques innovantes dans les musées, en misant notamment sur la formation du personnel muséal, en vue d’accroître la maîtrise des matériaux pédagogiques.

Le ministère de la Culture et du Tourisme a soutenu la mise en œuvre d’un programme pilote au Musée national du tapis. Celui-ci s’est déroulé de janvier à mars 2016. De nouvelles activités ont ainsi été intégrées aux visites scolaires existantes. L’organisation de ce projet s’est déroulée de manière très fluide, grâce à la situation centrale du musée dans Bakou (capitale du pays), au grand nombre de visiteurs (le plus élevé de la ville), aux installations existantes ainsi qu’à l’expérience de l’institution en matière d’accueil d’enfants. Après avoir participé aux activités, les enfants ont dû compléter un questionnaire de façon anonyme, le but étant de comparer leur expérience avec et sans les nouvelles activités du musée. Les résultats ont révélé qu’ils ont particulièrement apprécié les ateliers pratiques et les explications interactives des guides, deux éléments développés dans le cadre du Mİ Project. En moyenne, la compréhension et la mémorisation du contenu couvert par les activités du programme pilote se sont avérées supérieures de 75 % à celles enregistrées lors des visites guidées habituelles du musée.

Une approche axée sur les familles

Contrairement aux musées de nombreux autres pays, les musées azerbaïdjanais ne proposent pas de programmes ou d’activités spécialement pensés pour les familles. Pourtant, les enfants représentent le premier public des musées du pays, notamment grâce aux visites scolaires. Cela est particulièrement vrai dans les petits musées, où les enfants représentent parfois plus de 80 % du nombre total de visiteurs. Notons qu’aujourd’hui, le Musée national du tapis azerbaïdjanais est le seul musée du pays disposant d’un département dédié, le « musée des enfants ». Ce dernier propose un large éventail d’ateliers thématiques développés en interne et organisés régulièrement. Toutefois, le musée n’était jamais parvenu à développer une communication efficace à propos de ces activités, alors même qu’une volonté réelle d’approfondir cette approche et de la rendre durable existait. C’est précisément d’une réflexion sur cette volonté de promouvoir les pratiques existantes du « musée des enfants » et sur la présentation des blocs d’apprentissage du Mİ Project qu’est né le Family Festival at a Museum, festival muséal destiné aux familles. Les outils du Mİ Project constituent une solution parallèle aux visites guidées organisées par les musées. Le projet Family Festival at a Museum, lui, vise à aider les musées à attirer de nouveaux visiteurs, notamment des familles, et à occuper leur temps libre avec des activités de qualité.

Le Family Festival au Musée national du tapis, qui s’est tenu les 25 et 26 juin 2016, proposait 30 activités centrées principalement sur les tissus et les tapis. Les visiteurs ont pu profiter des ateliers du « musée des enfants », d’activités dirigées par des invités, destinées aux enfants de trois ans et plus, et des nouveaux outils pédagogiques muséaux du Mİ Project, gravitant autour de la thématique du tapis. Parmi ces derniers, on pouvait trouver des outils conçus pour l’occasion, mais également inspirés de matériaux utilisés dans des musées d’Europe et d’Amérique du Nord, comme le parcours familial Dazzling Details du Metropolitan Museum of Art ou le jeu Six Degrees of Separation, du Victoria and Albert Museum de Londres, proposé en azéri, anglais et russe.

Malgré une communication relative à cet événement plutôt tardive (les activités ont été organisées en l’espace d’un mois seulement) et la tenue de ce dernier pendant les vacances d’été, l’affluence a dépassé celle de tous les événements organisés par le musée auparavant, avec environ 550 visiteurs par jour.

Évaluations et projets futurs

La satisfaction globale des visiteurs a pu être mesurée grâce à un sondage anonyme en ligne. Il est ressorti de ce dernier que 87 % des personnes interrogées ont attribué à l’événement une note de 9 ou 10 sur 10. La note la plus faible était de 7 sur 10 et le reproche le plus fréquent concernait la longueur des files d’attente permettant d’accéder aux ateliers. Hormis ce sondage, des observations et des conversations informelles avec les visiteurs ont contribué à mesurer le succès de l’événement. De nombreuses familles arpentaient les galeries de ce musée pour la première fois et le festival a permis de faire oublier certains clichés sur ce type d’institution. Chose rare, parents et grands-parents ont pu participer ensemble à des activités pratiques organisées dans le musée. En outre, le festival a également réussi à attirer des parents de jeunes enfants, voire de nourrissons : le plus jeune visiteur était en effet âgé de seulement un mois !

La question de savoir comment le Musée national du tapis azerbaïdjanais continuera à utiliser les outils d’apprentissage muséal du Mİ Project, et s’il continuera à les utiliser, reste ouverte. Une fois les ressources papier imprimées pour le Family Festival de juin 2016 épuisées, il faudra investir pour en produire à nouveau et, cette fois-ci, sans le soutien du Mİ Project. Toutefois, avoir réussi à attirer un public familial en instaurant des journées « famille » chaque dernier samedi du mois est une réussite que le Mİ Project souhaite à présent étendre à d’autres musées. Grâce à un accord avec le ministère azerbaïdjanais de la Culture et du Tourisme, le Mİ Project est actuellement en train de préparer le lancement du même programme d’apprentissage muséal innovant au Musée national d’art. L’objectif principal consiste à former le personnel du musée à la présentation de la collection du musée au public. D’ici la fin de l’année, une seconde édition de l’initiative Family Festival at… se tiendra dans cet établissement.

photos >>  ©Azerbaijan Carpet Museums/ Mİ Project