Trouver une catégorie d'objets

­
Fermer
Entrer le matériau, le type d'objet, le pays ou la région d'origine, ou la période historique

Utilisez la recherche Booléenne pour affiner les résultats :
ET (ex: +Afrique +figurine)
OU (ex: Afrique figurine)
SAUF (ex: +Afrique –figurine)
TOUT (ex : figur* donne figurine, figurative,...)
­
Fermer
Choisir le matériau
­
Fermer
Choisir le type d'objet
­
Fermer
Choisir le pays ou la région d'origine
­
Fermer
Choisir l'époque
Retour

Liste Rouge d’urgence des biens culturels syriens en péril

La lutte contre le trafic illicite des biens culturels nécessite le renforcement des instruments juridiques et l'utilisation d'outils pratiques permettant de diffuser l'information, de sensibiliser le public et d'empêcher les exportations illégales.

Suite à des rapports faisant état de dommages et de pillages sur de nombreux sites patrimoniaux en Syrie, l'ICOM a décidé de publier la Liste Rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril dans le but d'aider les professionnels de l'art et du patrimoine et les agents des forces de l'ordre à identifier les objets syriens qui sont protégés par la législation nationale et internationale. Afin de faciliter leur identification, la Liste Rouge d'urgence illustre les catégories ou types d'objets culturels qui sont les plus susceptibles d'être achetés et vendus illégalement.

Musées, maisons de vente, marchands d'art et collectionneurs sont exhortés à ne pas faire l'acquisition d'objets semblables sans avoir vérifié au préalable et de façon minutieuse leur provenance ainsi que la documentation légale correspondante. En raison de la diversité considérable des objets, des styles et des époques, la Liste Rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril est loin d'être exhaustive. Tout bien culturel susceptible de provenir de Syrie doit faire l'objet d'une attention particulière.

 

Télécharger la Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril en français 

Télécharger la Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril en anglais 

Télécharger la Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril en arabe 

Télécharger la Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril en allemand 

Télécharger la Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril en turque 

Remerciements

L’ICOM remercie les experts qui ont contribué à la Liste pour leur aide inestimable, sans laquelle sa publication n’aurait pas été possible.

 

  • Ali Othman, Collaborateur scientifique au Musée du Louvre, France
  • Astrid Nunn, Chaire d’archéologie du Proche-Orient au Département des cultures anciennes de l’Université de Würzburg, Allemagne
  • Augusta McMahon, Maître de conférence à la Faculté d’archéologie et d’anthropologie de l’Université de Cambridge, Royaume-Uni
  • Danielle Stordeur, Directrice de recherche au Centre national pour la recherche scientifique (CNRS), France
  • Eric Gubel, Conservateur au Département des antiquités des Musées royaux d’art et d’histoire, Belgique
  • Hamam Saad, Co-directeur des fouilles archéologiques syriennes, Direction générale des antiquités et des musées (DGAM), Syrie
  • Ghayad Daoud, Archéologue à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne, France
  • Jean-Baptiste Yon, Chercheur à l’Université de Lyon 2, Maison de l’Orient et de la Méditerranée - Jean Pouilloux, France
  • Mammoun Abdulkarin, Directeur général des antiquités et des musées, Direction générale des antiquités et des musées (DGAM), Syrie
  • Michel Al-Maqdissi, Docteur, Université de Saint-Joseph, Liban
  • Pascal Butterlin, Professeur d’archéologie Orientale à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne, France
  • Rodrigo Martín Galán, Docteur, Direction générale pour la recherche et l’innovation, Unité pour la coopération internationale avec les pays voisins méditerranéens, Commission européenne
  • Salam Al Kuntar, Professeur assistant invité, Département d’anthropologie, Ecole des arts et des sciences, Université de Pennsylvanie, Etats-Unis d’Amérique
  • Shaker Al-Shbib, Chercheur à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne, France
  • Sophie Cluzan, Conservateur du patrimoine, Département des antiquités orientales, Musée du Louvre, France