Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau


Code de déontologie

Code de déontologie

Le Code de déontologie des musées de l’ICOM est un document de référence qui définit les normes de pratique à l’attention des professionnels des musées

Le Code de déontologie des musées de l’ICOM définit des normes professionnelles minimales et encourage la reconnaissance des valeurs partagées par la communauté muséale mondiale.

Cet outil de référence fournit une orientation et il est présenté comme une série de principes basés sur des lignes directrices détaillant la pratique professionnelle attendue. Il a été élaboré de manière transversale et conçu comme un outil de déontologie professionnelle. Les membres de l’ICOM doivent accepter et respecter les règles du Code.

Le Code de déontologie des musées de l’ICOM couvre divers domaines relatifs aux musées, à l’image des procédures d’acquisition, de la conformité avec la législation, de la gestion des ressources, de la sécurité, des retours et des restitutions. Le Code défend également de solides principes en jouant un rôle fondamental dans la lutte contre le trafic illicite, par exemple en matière de vérification préalable et de provenance.

L’ICOM encourage et défend l’utilisation de son Code lors de séances de formation organisées à l’échelle mondiale, y compris des études de cas pratiques, afin d’aider les professionnels des musées à appliquer ses valeurs et ses principes. Un Comité permanent pour la déontologie (ETHCOM) est chargé de résoudre les problèmes éthiques des musées qui sont portés à son attention.

À la suite de sa première adoption en 1986 et de sa révision en 2004, il a été traduit dans 38 langues.

Retrouvez toutes les traductions

 

Code de déontologie pour les musées d’histoire naturelle

Ce code de déontologie, créé par le Comité international pour les musées d’histoire naturelle (NATHIST), en collaboration avec le Comité de l’ICOM pour la déontologie (ETHCOM), a été officiellement approuvé lors de la 23e Assemblée générale de l’ICOM, le 17 août 2013, à Rio de Janeiro.

L’objectif de ce document est de définir des normes éthiques sur des questions propres aux musées d’histoire naturelle, offrant ainsi une norme de la pratique professionnelle qui pourra servir de base normative pour les institutions muséales concernées.

Le Code de déontologie de NATHIST débute par une déclaration de position commune concernant le but des musées d’histoire naturelle et leurs responsabilités. Il s’organise ensuite en six sections traitant des problématiques spécifiques liées aux musées d’histoire naturelle : de la présentation des restes humains à la diffusion des données scientifiques, en passant par la collecte des pierres, des minéraux et des fossiles. En outre, le code se clôt par un code de bonnes pratiques pour la taxidermie.

 

Liste de contrôle déontologique concernant la propriété des biens culturels

Compte tenu de la complexité des questions éthiques relatives au travail des musées aujourd’hui, la liste de contrôle déontologique concernant la propriété des biens culturels constitue un outil permettant d’atteindre deux objectifs : elle expose les huit principes d’organisation qui constituent les articles détaillés du Code de l’ICOM, et propose une orientation et une assistance pour traiter ces sujets complexes ; elle propose une liste de contacts permettant d’obtenir de nouveaux conseils concernant des points spécifiques.