Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau


Object ID

La norme Object Identification est une norme reconnue à l’échelle mondiale conçue pour documenter et identifier des objets culturels.

Site Web d’Object ID

Object Identification (Object ID) est une norme internationale utilisée pour décrire les objets culturels, facilitant ainsi l’identification d’objets archéologiques, culturels et artistiques en cas de vol ou de perte. Elle définit une procédure standardisée pour documenter et décrire ces objets.

En cas de vol, les informations collectées à l’aide de la norme Object ID peuvent facilement alimenter les bases de données d’objets volés, à l’image de la base de données d’INTERPOL sur les œuvres d’art volées. Créée dans le but d’être un outil pratique facilitant la récupération d’objets culturels volés, Object ID est désormais reconnue à l’échelle mondiale en tant que dispositif nécessaire et efficace lors de l’inventaire d’une collection.

Lancée en 1997, la norme a été conçue par le Getty Information Institute et développée en collaboration avec la communauté muséale mondiale, la police et l’administration des douanes, le secteur du commerce des objets d’art et des antiquités, les experts et le secteur de l’assurance. L’ICOM détient la licence de promotion de l’utilisation de cette norme auprès des professionnels des musées et, à cette fin, organise des ateliers sur sa mise en œuvre, en collaboration avec l’UNESCO, l’OMD et INTERPOL.

La norme Object ID définit neuf catégories d’informations ainsi que quatre étapes pour mener à bien la procédure. Les catégories sont les suivantes :

  • type d’objet
  • matériaux et techniques
  • mesures
  • inscriptions et marquages
  • titre
  • sujet
  • date ou période
  • auteur

Les quatre étapes se divisent comme suit :

  • prendre une photo de l’objet
  • informer les catégories susmentionnées
  • rédiger une brève description contenant des informations supplémentaires
  • stocker la documentation constituée dans un endroit sécurisé

  • Partenaires

    En tant que représentant des musées et de leurs professionnels, l’ICOM collabore avec des partenaires de renommée mondiale afin d’atteindre des objectifs communs.