Museums have no borders,
they have a network

Démocratie culturelle et inclusion

Démocratie culturelle et inclusion

Aborder le sujet des inégalités et de l’exclusion de façon proactive est devenu partie intégrante de la mission des musées consistant à servir la société.

Et c’est encore plus important dans un contexte où les mouvements de population se multiplient, tout comme les discours publics clivants, et où la polarisation s’intensifie. Les musées traitent de ces questions en évoquant des thèmes divers, tels que la participation, l’accessibilité, le bien-être, les questions de genre, la marginalisation et l’intégration/l’exclusion, au travers de multiples activités.

 

RÔLE SOCIAL DES MUSÉES

En octobre 2016, l’ICOM et la Fondation « la Caixa » ont organisé ensemble une rencontre entre quinze directeurs de musées à Barcelone, en Espagne. Cette réunion a permis d’étudier avec succès les façons de mettre en relation les musées qui travaillent sur la question de l’intégration sociale. La valeur et les avantages des actions sociales dans les musées y ont été mis en avant. Au vu du succès et du fort intérêt qu’a suscité l’événement, l’ICOM prévoit de travailler à nouveau sur ce thème ces prochaines années, afin d’aider les musées à endosser leur rôle social et à mettre en place et gérer des activités qui promeuvent la justice sociale et l’intégration.

RECOMMANDATION DE L’UNESCO DE 2015

Depuis 2012, l’ICOM est chargé par l’UNESCO de travailler sur la Recommandation concernant la protection et la promotion des musées et des collections, de leur diversité et de leur rôle dans la société. De nombreux comités de l’ICOM ont joué un rôle actif dans l’élaboration de cette publication, en consultant les agences gouvernementales, en donnant leur point de vue et en mettant en avant le rôle des musées et des professionnels des musées dans la société. Après des années de débats et de consultations, la résolution finale a enfin pu être présentée à la 38e conférence générale de l’UNESCO en novembre 2015.

Le texte part du principe que les musées partagent un certain nombre de missions, parmi lesquelles la diffusion de la culture et l’éducation, et œuvrent en faveur de la justice, la liberté et la paix. Ils contribuent notamment à bâtir une solidarité morale et intellectuelle entre les hommes et à garantir une égalité d’accès à l’éducation pour tous. Dans la lignée des normes professionnelles diffusées par l’ICOM, cette recommandation clarifiera le rôle des musées, en soulignant qu’il est important de les protéger et de les promouvoir afin qu’ils puissent contribuer pleinement au développement durable et au dialogue interculturel, notamment en protégeant et promouvant la diversité culturelle et le patrimoine. Durant son discours au siège de l’UNESCO, la directrice générale de l’ICOM avait déclaré : « Ce texte [est] essentiel pour le développement des musées et des collections, pour la reconnaissance des professionnels des musées, pour le respect du rôle social des musées au niveau régional et communautaire et pour la sauvegarde de l’intégrité des collections dans tous les pays. »

Rapport sur la mise en oeuvre de la Recommandation de l’UNESCO de 2015

#WOMENINMUSEUMS

Depuis 2017, l’ICOM promeut le rôle des femmes dans les musées lors de la Journée internationale des droits des femmes par le biais du hashtag #WomenInMuseums. Pour 2019, la devise est « La place de la femme est dans le musée ». Elle vise à mettre en évidence les nombreuses façons dont les femmes façonnent les musées, de la réécriture des mythes à la lutte pour l’intégration. Le hashtag est devenu central sur les réseaux sociaux pour partager et célébrer le travail des professionnelles des musées, des femmes artistes et des femmes de l’histoire.

VOICES OF CULTURE

Voices of Culture est un dialogue structuré entre la Commission européenne et le secteur culturel, qui fournit un cadre pour les discussions entre les parties prenantes de la société civile européenne et la Commission européenne. Il a pour but de renforcer la capacité de plaidoyer du secteur culturel dans les débats sur les politiques culturelles au niveau européen, tout en encourageant le secteur à fonctionner de façon plus collaborative.

Après avoir été représenté par le secrétariat lors des sessions de 2017 sur le thème « Compétences, formation et transfert des connaissances : patrimoine traditionnel et émergent », et par l’alliance régionale de l’ICOM pour l’Europe la même année au « Comité des parties prenantes pour l’Année européenne du patrimoine culturel de 2018 », l’ICOM a été sélectionné une fois de plus pour participer à la prochaine session en avril-septembre 2018 sur le thème « Intégration sociale : s’associer aux autres secteurs ». Cette session de réflexion a mené à la rédaction commune d’un rapport par les 35 organisations participantes issues du secteur de la culture, entre autres, et parmi lesquelles figurait l’ICOM.

Voices of Culture

 

RÉSEAU DE L’ICOM

Depuis 2016, le Comité international pour les collections et activités des musées des villes (CAMOC) mène un projet intitulé « Migration et villes – (Im)migration et villes d’arrivée », en partenariat avec le Comité international pour les musées régionaux et l’Association internationale des musées du Commonwealth. Le projet comprend une série d’ateliers et le développement d’une plateforme en ligne sur la migration et les musées des villes.

Le projet de recherche EU-LAC MUSEUMS (2016-2020) a tenu une conférence à la Barbade du 7 au 9 novembre, en partenariat avec l’Association des musées des Caraïbes, intitulée « Identités itinérantes : communautés de musées/musées de communautés ». Cette conférence a rassemblé des professionnels des musées, des universitaires, des responsables des pouvoirs publics, des acteurs des ONG et d’autres représentants pour examiner les nouvelles perspectives des musées concernant notamment les communautés et le développement durable, les migrations et les questions de genre, l’éducation et l’élargissement des publics, la cybermuséologie et les identités numériques, entre autres.

Migration et villes