Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

Toutes les actualités

novembre 16, 2022

DurabilitéAppel à contributions Museum International : Musées, durabilité et développement durable

L’ICOM prépare un numéro de Museum International sur le thème Musées, durabilité et développement durable (Vol. 74, Nº 297 – 298).

Tous les résumés d’articles reçus seront évalués selon leur pertinence au regard du paysage muséal actuel, et sélectionnés suivant un processus de relecture anonyme. Ce numéro sera publié en collaboration avec l’éditeur Taylor&Francis/Routledge, en décembre 2023.

Alors que les manifestants écologistes font entrer l’activisme dans les grandes galeries d’art internationales, le secteur des musées ne peut ignorer les nombreux problèmes sociaux, économiques et environnementaux qui touchent l’humanité et la biosphère. Que faut-il pour faire un musée durable au XXIe siècle ? Comment les musées peuvent-ils contribuer activement aux communautés durables ? Notre propre pratique muséale engendre-t-elle des actions qui peuvent nuire à la planète ? Comment les musées peuvent-ils participer, voire diriger, les transformations nécessaires à la survie et à l’épanouissement de l’homme et de la planète ?

MUSÉES, DURABILITÉ ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Dans un monde confronté à un effondrement socio-écologique, les musées ont un rôle central à jouer dans la mise en place de mesures locales et d’approches collectives qui promeuvent une série de pratiques durables se complétant pour créer un monde habitable. Pour le prochain numéro de Museum International, nous invitons les auteurs à envoyer des propositions qui reflètent les multiples compréhensions et expériences des rôles des musées en matière de durabilité et de développement durable, tant au niveau local que mondial.

Nous reconnaissons que la notion de durabilité a des significations différentes selon le contexte national et la logique économique locale, tandis que le développement durable englobe les trois dimensions, sociale, économique et environnementale, inscrites dans les principes fondamentaux de l’Agenda 2020 des Nations Unies, qui sert de cadre pour soutenir la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) et des cinq (5) “P” (People, Planet, Prosperity, Peace, Partnership). En outre, certains musées prennent en considération le concept de pratiques durables de manière plus large, en s’engageant dans des pratiques indigènes en accord avec les écosystèmes vivants.

La durabilité et le développement durable ont des interprétations différentes au niveau mondial qui conduisent à des actions différentes, en fonction des priorités locales. Nous encourageons donc les auteurs à exprimer diverses idées sur la durabilité et le développement durable, y compris leur questionnement, et la manière dont ils pourraient être liés aux activités des musées et aux communautés qu’ils servent – que devraient et pourraient-ils englober dans le contexte des musées ? Il est crucial, tant pour l’ICOM que pour le secteur muséal au sens large, de discuter d’un maximum de perspectives, de politiques et de pratiques.

Ce numéro se veut ouvert à la diversité des problématiques qui peuvent informer le secteur sur ce qui se fait ou émerge dans ce domaine et également développer des idées inspirantes pour les pratiques futures.

Nous encourageons les auteurs à partager différentes perspectives de pratiques et d’actions muséales à travers lesquelles les musées contribuent ou même conduisent le changement vers un avenir développé de manière durable. Nous accueillons les contributions qui abordent la liste non exhaustive de sujets suivante :

  • Le musée en tant qu’activateur social et communautaire
  • Modèles de gouvernance et opérations des musées
  • Musées et programmes publics (expositions, activités, programmes éducatifs)
  • L’économie des musées
  • L’empreinte carbone des musées
  • Nouvelles pratiques muséales
  • Partenariats et réseaux de musées
  • Musées et technologies indigènes et leurs pédagogies pour la durabilité
  • Activisme et leadership des musées
  • Musées et creative commons (accès sans licence aux images, expositions et publications)

Processus de sélection

Les résumés d’articles, de 250 à 300 mots et rédigés en anglais, en français ou en espagnol, doivent être envoyés à publications@icom.museum

Les contributions ne sont pas rémunérées.

Merci d’inclure les détails suivants dans votre résumé :

  • Titre de l’article
  • Noms de l’auteur (des auteurs)
  • Expérience professionnelle

La date limite d’envoi est fixée au 16 janvier 2023.

Les résumés d’articles seront examinés anonymement par des spécialistes du sujet.

Museum International n’est, à ce jour, publié qu’en anglais et en chinois. Toutefois, nous acceptons également des résumés d’articles dans les deux autres langues officielles de l’ICOM (le français et l’espagnol). Si votre résumé est accepté, nous vous enverrons les directives à suivre pour la rédaction de votre article complet. Vous disposerez alors d’approximativement deux mois pour le rédiger et nous l’envoyer. Il vous est possible de rédiger votre texte complet dans l’une des trois langues officielles de l’ICOM, à savoir l’anglais, le français, ou l’espagnol.

Structure attendue d’un résumé d’article

Un résumé d’article, d’une longueur 250 à 300 mots, doit donner, de manière succincte, l’essence du propos, comme un texte à part entière. Pour ce, il doit comprendre les sections suivantes :

1/Une introduction, qui décrit le sujet dans son ensemble, y compris le contexte de l’étude présentée.

2/Une problématique, ou les principaux axes de réflexion, qui articulent les différents aspects critiques ou thématiques envisagés dans le texte. Il convient également d’identifier tout aspect non étudiés précédemment par la critique.

3/L’originalité de la démarche adoptée par l’auteur doit être mise en lumière.

4/La description de la méthode adoptée doit décrire l’approche élaborée pour les études de cas, les entretiens, etc. (entre autres exemples).

5/Une bibliographie sélective, citant les sources principales qui seront citées dans l’article.