Museums have no borders,
they have a network

All news

juin 27, 2019

Focus Le guide ICOM-OCDE inspire les professionnels des musées, les responsables de l’élaboration des politiques et les acteurs du développement local

Dans le sillage de la présentation du Guide ICOM-OCDE pour les gouvernements locaux, les communautés et les musées lors de la conférence de l’OCDE qui s’est tenue à Venise en décembre 2018, l’ICOM a partagé son expertise au cours de conférences et de séminaires liés aux questions de développement local et de développement durable pour faire connaître le Guide et veiller à ce que les musées restent en tête des priorités des décisionnaires locaux et des responsables des politiques.

L’ICOM a été invité à présenter le Guide lors de la 3e conférence internationale de l’UNESCO sur le Réseau mondial des musées de l’eau, qui s’est déroulée à Valence, Espagne, du 12 au 15 juin 2019. Accueillie par l’université de Valence, la conférence a rassemblé des professionnels des musées et des universitaires de tous les continents afin d’étudier le rôle des musées de l’eau et du patrimoine culturel aquatique dans le développement local. L’un des ateliers s’est plus particulièrement intéressé à l’éducation et aux Objectifs de développement durables des Nations Unies dans le cadre de la gestion de l’eau.

Marie Claverie, coordonnatrice de la section Musées et société, créée récemment au sein du Secrétariat de l’organisation, a prononcé le discours principal de l’ICOM. Après avoir rappelé les thèmes et l’objectif du Guide, elle a expliqué la manière dont la coopération entre l’ICOM et l’OCDE s’inscrit dans la stratégie mondiale élaborée par l’ICOM dans le domaine du développement durable et pour adapter la communauté muséale aux enjeux du XXIe siècle. Elle a cité des exemples de mesures et d’actions déjà mises en œuvre qui sont exposées dans le Guide des musées de l’eau. Les chercheurs du projet EU-LAC-MUSEUMS ont également participé aux échanges. Luis Repetto (musée des Arts et Traditions populaires de Pontificia Universidad Católica, Pérou) a ainsi parlé de la gestion traditionnelle de l’eau et de la gestion des risques d’inondation au Pérou, et Jorge Hermosilla et son équipe (université de Valence, Espagne) ont présenté leurs recherches sur le patrimoine aquatique dans la région de Valence.

Le 18 juin 2019, lors de la Summer Academy on Cultural and Creative Industries and Local Development (SACCI) organisée par l’OCDE à Trente, Italie, Afşin Altaylı, coordonnateur de la section ICOM Musées et Société, a fait une présentation intitulée « À la recherche du changement : musées, tendances sociétales et défis ». Ce séminaire annuel aide les responsables de l’élaboration des politiques, les représentants des industries culturelles et créatives et les organisations de la société civile à développer une expertise en matière de stratégies intégrées et de cadres politiques destinés à révéler pleinement le potentiel de la culture comme moteur du développement local.

Articulée autour de trois grands enjeux (développement linéaire ou approche holistique, tradition ou innovation, préservation ou (re)activation), l’édition 2019 de la Summer Academy a rassemblé des représentants des pouvoirs publics locaux, régionaux et nationaux de différentes régions et de 19 pays, dont le Chili, l’Italie, le Portugal et le Maroc. Afşin Altaylı a exposé différentes stratégies possibles pour cartographier, suivre et interpréter les tendances sociétale actuelles et les défis que doivent relever les musées pour les intégrer aux valeurs fondamentales partagées par la communauté internationale des musées et du patrimoine. Il a expliqué comment les évolutions sociétales, épistémologiques, environnementales et politiques influent sur la manière dont les musées se définissent, doivent repenser leur rôle dans la société actuelle et assumer de nouvelles responsabilités pour conserver toute leur pertinence. Michele Lanzinger, directeur du MUSE, Lia Ghilardi, modératrice de la SACCI, Alessandra Proto, directrice du Centre du développement local de Trente et Fabio Viola, fondateur de TuoMuseo, figuraient également parmi les intervenants de cette deuxième journée de la Summer Academy qui portait plus particulièrement sur les musées.

 

Ces deux événements s’inscrivent dans un ensemble de réunions et de manifestations auxquelles a participé le Secrétariat de l’ICOM au titre de sa coopération avec l’OCDE, après le séminaire qui a synthétisé le projet de recherche « Culture and Local Development, Maximizing the impact: Towards the OECD and ICOM guide for local governments, communities and museums », qui s’est tenu le 10 avril 2019 au musée du palais du roi Jan III, à Wilanów, Pologne. Ce séminaire a rassemblé de nombreux intervenants de haut niveau, tels que Małgorzata Jarosińska-Jedynak, sous-secrétaire d’État au ministère de l’Investissement et du Développement économique, Paweł Jaskanis, directeur du musée du palais du roi Jan III, à Wilanów, la professeure Dorota Folga-Januszewska, directeur adjointe du musée du palais du roi Jan III / ICOM-SAREC, Paulina Florjanowicz, directrice du département du patrimoine culturel du ministère de la Culture et du Patrimoine national, Ekaterina Travkina, coordonnatrice Culture, industries créatives et développement local, OCDE, et la professeure Monika Murzyn-Kupisz. L’ICOM était représenté par Afşin Altayli.

Ces activités ont pour objectif de soutenir et d’inciter les musées, les représentants des industries culturelles et créatives, les organisations de la société civile et les pouvoirs publics locaux à renforcer leur collaboration pour accroître leur influence sur le développement local.