Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

Toutes les actualités

janvier 21, 2020

ICOM Voices Les Objectifs de développement durable : aider à changer le monde grâce aux musées

Henry McGhie

Consultant, Curating Tomorrow, UK (member of ICOM Sustainability Working Group)

Mots-clés : professions des musées, développement durable, Objectifs de développement durable, développement local et des communautés, futur, changement climatique

Lors de la conférence triennale de Kyoto, en septembre 2019, les membres de l’ICOM ont apporté tout leur soutien à la résolution « Développement durable et mise en œuvre du Programme 2030, Transformer notre monde », rédigée par le Groupe de travail sur le développement durable et proposée par le Comité national britannique et le Comité national norvégien. Cet article a pour objectif d’aider ses lecteurs à comprendre le Programme 2030 des Nations unies et les 17 Objectifs de développement durable sur lesquels il s’appuie. Les professionnels des musées seront ainsi en mesure de participer à l’accomplissement des ambitions de la résolution à travers leur propre travail. Tout d’abord, il faut bien comprendre que les Objectifs de développement durable constituent une incroyable opportunité pour les musées, leurs professionnels et leurs réseaux. S’ils s’en saisissent, leur participation à cet audacieux projet leur sera largement bénéfique.

Au début du siècle, les Nations unies ont mis en place les objectifs du Millénaire pour le développement, un programme sur la période 2000-2015 destiné à réduire l’extrême pauvreté et à améliorer la santé et l’éducation dans les pays du Sud. S’il a accompli quelques avancées, les résultats sont toutefois insuffisants. Il est ainsi apparu, au cours de l’analyse du programme, qu’il était nécessaire de mettre en place une nouvelle approche, qui reconnaîtrait l’interdépendance entre les problèmes et les liens entre leurs causes et leurs conséquences à l’échelle mondiale. Résoudre chaque difficulté individuellement s’est révélé non viable ; cela ne faisait que les déplacer vers un autre lieu ou une nouvelle situation. C’est à la fin de l’année 2015 qu’a été lancé son successeur adopté par les 193 États membres des Nations unies, le Programme de développement durable à l’horizon 2030. La vision exprimée par l’organisation dans la publication Transforming Our World: The 2030 Agenda for Sustainable Development est fascinante et je vous recommande chaudement de lire ce texte. Pour donner vie à cette vision, l’organisation cherchera à atteindre 17 Objectifs de développement durable, composés de 169 objectifs individuels différents. Ils ont été développés après une vaste consultation avec de nombreux secteurs ; ce ne sont donc pas les Objectifs de développement durable « des Nations unies ». Ce sont ceux de tout un chacun.

On peut voir les Objectifs de développement durable, ou ODD, comme notre plan commun pour protéger l’humanité, la planète et la prospérité (qui correspondent respectivement aux trois dimensions traditionnelles du développement durable : l’aspect social, l’aspect environnemental et l’aspect économique). Ils reposent sur la paix, qu’ils souhaitent aussi favoriser, ainsi que sur des partenariats. Les peuples, la planète, la prospérité, la paix et les partenariats forment les « 5P » magiques, une formule simple à retenir.

Les Objectifs de développement durable ont un fort potentiel :

  • auprès des gouvernements qui, après tout, les ratifient ;
  • auprès des universitaires, car de nombreux programmes de financement y sont liés ;
  • auprès du monde de l’entreprise, car ils sont repris par de nombreux plans de responsabilité sociétale des entreprises ;
  • et auprès de l’ensemble du système des Nations unies.

Cela signifie que de nombreuses ressources sont disponibles pour les mettre en œuvre, des ressources que les musées peuvent aussi mettre à profit : inutile d’inventer la roue ou de partir de zéro. Leur caractéristique la plus importante est leur capacité à s’appliquer en tout lieu, dans tous les secteurs ; il s’agit d’une boussole commune, d’un langage universel qui vise à répondre aux défis sociaux et environnementaux auxquels font face tous les pays.

Mais alors, qu’est-ce qui relie les ODD aux musées ?

Tout. Les musées sont étroitement liés à certains de ces objectifs, notamment en ce qui concerne la protection et la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel ou encore le soutien à la recherche, à la participation culturelle et à l’éducation, pour le développement durable. Ce ne sont là que quelques exemples. N’oublions pas non plus que les musées sont très gourmands en énergie et qu’ils produisent d’importantes quantités de déchets. Pour que le Programme 2030 et les ODD atteignent leur but, les musées devront y mettre du leur. À l’inverse, ils ont aussi besoin des ODD, qui leur permettent non seulement d’entrer en relation avec d’autres secteurs et de tirer parti de leurs incroyables ressources, mais leur offrent également un programme ambitieux, qui les aidera à prouver leur pertinence et leur influence. Les ODD ont beaucoup à apporter aux musées : ils nous font réfléchir aux défis et opportunités qui se présentent dans les contextes divers dans lesquels nous exerçons notre travail (à l’échelle locale, nationale et mondiale) et nous aident à faire le lien entre les problèmes et opportunités de différents secteurs pour créer davantage de valeur publique. Grâce à eux, nous pouvons nous concentrer et mieux traiter, dans le cadre de nos activités, des questions de pauvreté et d’inégalités, de marginalisation des communautés et des groupes, de changement climatique, de consommation énergétique et de production de déchets, sans oublier la conservation des espèces et de leurs habitats, le tout par le biais d’un programme collaboratif et sur le long terme.

S’ils ne sont pas parfaits, les ODD constituent, et de loin, le meilleur plan disponible pour se consacrer pleinement à l’avènement d’un meilleur avenir, ensemble. La décennie 2020-2030 a été décrétée comme étant celle de l’action : une action mondiale, locale et individuelle. Les musées sont idéalement placés pour traiter chacun de ces aspects, pour en finir avec les inégalités, où qu’elles soient, pour responsabiliser chacun et aborder la question du changement climatique et de la conservation du monde naturel. Chaque musée, chaque professionnel, a quelque chose à apporter à ce projet. Nous devons remplir notre rôle pour qu’une fois arrivés en 2030, nous puissions affirmer que nous avons fait ce que nous pouvons. Nous n’avons rien à perdre et tout à gagner en contribuant à ce programme, afin de créer un monde adapté à tous, partout et pour toujours.

Références et ressources :

ICOM. Résolution n° 1 : « Développement durable et mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, Transformer notre monde ». Paris : ICOM. 2019. Disponible sur : https://icom.museum/wp-content/uploads/2019/09/Resolutions_2019_FR.pdf

McGhie, H. Webinaire auprès de NEMO (Network of European Museum Organisations) : « Using the Sustainable Development Goals in Museums ». YouTube. 2019. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=kXUGPGkyUUY

UNESCO. La culture pour le programme 2030. Paris : UNESCO. 2018. Disponible sur : http://www.unesco.org/culture/flipbook/culture-2030/fr/Brochure-UNESCO-Culture-SDGs-FR-3.pdf

Nations unies. Transforming our World: The 2030 Agenda for Sustainable Development. New York : Nations unies. 2015. Disponible sur : https://sustainabledevelopment.un.org/content/documents/21252030%20Agenda%20for%20Sustainable%20Development%20web.pdf
Le texte du programme est également disponible en français : https://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=A/70/L.1&Lang=F

Pour plus d’informations sur la façon d’intégrer les ODD à vos activités, consultez le guide Museums and the Sustainable Development Goals: A how-to guide for museums, galleries, the cultural sector and their partners. Disponible sur : bit.ly/2ZdSFUR

Pour plus d’informations sur les ODD, le Programme 2030 ou pour obtenir des ressources pour y participer, consultez : https://www.un.org/sustainabledevelopment

Ressources relatives aux ODD destinées aux enseignants, par l’UNESCO : https://en.unesco.org/themes/education/sdgs/material

Objectifs d’apprentissage pour chacun des Objectifs de développement durable, par l’UNESCO :
https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000247507

 

LISEZ TOUS LES ARTICLES DE ICOM VOICES

 

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent pas l’ICOM et relèvent de la seule responsabilité de son auteur.

Pour participer au nouvel appel à contributions de ICOM Voices, en partageant vos expériences, cliquez ici.