Museums have no borders,
they have a network

All news

septembre 10, 2021

Conférence Webinaire ICOM | Musées, villes et communautés durables

Dans un monde de plus en plus urbanisé, la nécessité de développer des communautés et des établissements humains inclusifs, sûrs et résilients est un impératif pressant. Les villes sont des moteurs de la croissance économique, sociale et culturelle, mais elles sont aussi l’un des endroits où les inégalités sociales et économiques les plus alarmantes sont exposées.

Les musées et les sites du patrimoine culturel sont de puissants atouts pour le développement local. Ils peuvent inspirer la créativité, stimuler la diversité culturelle, contribuer à régénérer les économies locales, attirer les visiteurs et générer des revenus. Dans le même temps, le rôle des musées dans le soutien au bien-être, à la santé, à l’apprentissage tout au long de la vie et à la création de capital social devient de plus en plus important.

Les musées peuvent jouer un rôle crucial dans la résolution des problèmes sociétaux contemporains tels que la mondialisation, les migrations, la polarisation, les inégalités, le populisme, l’égalité des sexes, le vieillissement des sociétés, la décolonisation et le changement climatique. Ils sont des plateformes où la justice réparatrice, le dialogue interculturel et intergénérationnel, et les principes de la diplomatie culturelle peuvent être appliqués.

Dans le cadre d’une série de 6 webinaires promus par le groupe de travail sur la durabilité de l’ICOM pour aborder l’Agenda 2030, et en collaboration avec le CAMOC, le Comité international pour les collections et activités des musées des villes, nous avons le plaisir de vous inviter au webinaire “Musées, villes et communautés durables“, qui aura lieu le 17 septembre à 17h00 heure de Paris (GTM+2).

Ce webinaire réunira des professionnels de musées de différents pays pour discuter de la manière dont les musées peuvent contribuer et contribuent à rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables. Chaque panéliste abordera la question sous des angles différents mais complémentaires, en s’appuyant sur des recherches et des études de cas provenant de diverses régions du monde. Leurs présentations aborderont des questions telles que la migration et l’inclusion, l’engagement communautaire, l’activisme climatique civique et collectif.

Le webinaire sera accessible sur Zoom (sur inscription) et en streaming live sur youtube. Le webinaire sera en anglais.

INSCRIVEZ-VOUS ICI

INTERVENANTS

Catherine C. Cole est directrice de la planification pour le Centre du patrimoine du Nunavut développé par l’Inuit Heritage Trust à Iqaluit, une organisation autochtone établie par l’Accord de Nunavut (2020 à ce jour) et consultante principale de Catherine C. Cole and Associates (1993 à ce jour). En tant que consultante, Catherine a rédigé des plans culturels municipaux, des études de faisabilité de musées, des plans et politiques stratégiques et des examens de programmes gouvernementaux. Elle a également été gestionnaire de projet et conservatrice pour plusieurs grands projets multidisciplinaires dans le domaine des arts et du patrimoine. Elle a travaillé sur la préservation du patrimoine indigène dans les îles Salomon de 1991 à 1993. Auparavant, elle a été conservatrice de l’histoire sociale et ouvrière pour Alberta Culture et a travaillé en interprétation pour Parcs Canada et plusieurs sites historiques en Ontario. Catherine est vice-présidente du CAMOC et a été secrétaire générale de l’organisation affiliée à l’ICOM, la Commonwealth Association of Museums (CAM), de 2013 à 2020.

Andrea Delaplace est docteur en études muséales et patrimoine, ED 441 Histoire de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a présenté sa thèse sur le musée de l’immigration d’Ellis Island, le Museu da Imigraçao et le Musée national de l’histoire de l’immigration en décembre 2020. Elle est membre de l’ICOM-CAMOC et a contribué au projet Migration Cities de 2017 à 2019. Elle est également membre du Groupe de Recherche en Histoire du Patrimoine et des Musées – HiPaM et de l’Association de la recherche sur l’image photographique – Arip. Elle a récemment travaillé comme chercheuse au Musée Picasso à Paris dans le cadre d’une exposition que nous inaugurerons à l’automne 2021.

Anais Reyes est l’associée senior aux expositions du Musée du climat. Elle a précédemment travaillé au Musée américain d’histoire naturelle, au Nouveau Musée d’art contemporain et au Whitney Museum of American Art. Elle a obtenu une licence en beaux-arts à l’université du Wisconsin-Madison, avec une spécialisation en conservation et en entrepreneuriat, et étudie actuellement les liens entre le changement climatique, l’écologie et la culture à l’université de Columbia.

Luiz Souza est un scientifique de la conservation, formé au Brésil, en Belgique et aux États-Unis. Il est le coordinateur de LACICOR – Laboratoire de science de la conservation, au CECOR – Centre de conservation et de restauration des biens culturels – École des beaux-arts – Université fédérale de Minas Gerais, à Belo Horizonte, Minas Gerais, Brésil. Il est l’un des fondateurs et actuellement président de l’ANTECIPA – Association brésilienne de recherche en technologie et sciences du patrimoine. Il travaille actuellement à la restauration du Musée national de Rio, un projet majeur qui vise à intégrer le musée dans la communauté environnante.

MODÉRATEUR

Glenn Perkins travaille comme conservateur de l’histoire communautaire au musée d’histoire de Greensboro (NC), aux États-Unis. Il est titulaire d’une maîtrise en histoire publique/préservation historique de l’université de Caroline du Nord Greensboro et d’une maîtrise en langues et cultures d’Asie orientale de l’université Columbia.