Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

All news

juillet 30, 2019

ICOM Kyoto 2019Cai Guo-Qiang: Mes années muséales

Lisez le résumé du discours liminaire que l’artiste Cai Guo-Qiang prononcera lors de la 25ème Conférence générale de l’ICOM, qui se tiendra du 1er au 7 septembre à Kyoto, au Japon.

Cai Guo-Qiang raconte comment il a interagi avec le système muséal au cours de ces dernières décennies via une série de projets à travers le monde. Cela inclut son exposition personnelle actuelle à la National Gallery of Victoria à Melbourne, qui a lieu parallèlement à l’exposition de la célèbre armée de terre cuite ; ses projets Everything is Museum qui ont permis de fonder une série de musées à Iwaki, Fukushima et dans d’autres régions considérées comme difficiles par les tendances contemporaines de la construction muséale ; ses expositions personnelles dans des grandes institutions de l’art occidental – les musées Pouchkine à Moscou, Prado à Madrid, Uffizi à Florence et le Musée archéologique national de Naples, ainsi que l’exposition dont il a été commissaire, Non-Brand 非品牌, avec des œuvres tirées de la collection du musée Solomon R. Guggenheim.

Comment les classiques des musées inspirent-ils les aventures artistiques d’aujourd’hui et comment les conservateurs des musées agissent-ils comme des « chamans » pour relier les artistes à l’histoire de l’art ? Comment construire des musées qui seront favorablement accueillis par le public local, par opposition à ceux qui ne sont que des marques de tourisme culturel destinées aux étrangers ? Quel est le rôle des musées pour les communautés locales, en particulier à une époque où la construction de musées est devenue à la mode à l’échelle mondiale et où l’art contemporain est sans cesse plus raffiné et élitiste ?

A propos de Cai Guo-Qiang

Cai Guo-Qiang est né en 1957 à Quanzhou, en Chine. Il a suivi une formation en scénographie à la Shanghai Theatre Academy de 1981 à 1985. Depuis, son travail a croisé de nombreux supports artistiques, notamment le dessin, l’installation, la vidéo et la performance. Cai a commencé à expérimenter la poudre à canon dans sa ville natale, Quanzhou, et a continué à explorer ses propriétés tout en vivant au Japon de 1986 à 1995.

S’appuyant sur la philosophie orientale et les questions sociales contemporaines comme base conceptuelle, ses œuvres font échos à la culture et à l’histoire et établissent un échange entre les spectateurs et l’univers plus vaste qui les entoure. Son art de l’explosion et ses installations sont imprégnés d’une force qui transcende le plan bidimensionnel pour entrer en contact avec la société et la nature.

ICOM Kyoto 2019

Du 1er au 7 septembre 2019, Kyoto accueillera la conférence sur le secteur muséal plus grande et la plus importante au monde. Plus de 3 000 professionnels des musées et experts internationaux de tous les horizons participeront à cet événement triennal, la 25e Conférence générale de l’ICOM. Après 24 éditions couronnées de succès, la conférence phare de l’ICOM est devenue un centre d’échange mondialement reconnu sur les questions d’actualité auxquelles les musées font face aujourd’hui, mais aussi sur les solutions les plus innovantes. Les pré-inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 avril. Pour trouver plus d’informations sur la conférence et pour vous inscrire, consultez le site Web d’ICOM Kyoto 2019.

Site web ICOM Kyoto 2019