Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

All news

septembre 15, 2020

ConférenceMission conjointe de l’ICOM, ALIPH et ICOMOS à Beyrouth

Les organisations internationales ALIPH, ICOM et ICOMOS s’engagent conjointement en faveur de la réhabilitation du patrimoine de Beyrouth endommagé par l’explosion du 4 août dernier.

Dans le cadre de leur mission conjointe à Beyrouth (14-16 septembre 2020), Marie-Laure Lavenir (ICOMOS), Valéry Freland (ALIPH) et Peter Keller (ICOM) ont eu des réunions de travail avec le Directeur général des Antiquités (DGA) du Liban, les responsables de plusieurs musées et bibliothèques, et de nombreux représentants de la société civile, dont notamment les comités libanais de l’ICOM, d’ICOMOS et du Bouclier bleu, afin de contribuer à l’évaluation de la situation et des enjeux, à la coordination de l’action internationale et à la mise en oeuvre de projets concrets de réhabilitation du patrimoine endommagé par l’explosion du 4 août dernier. Lors de la conférence de presse qu’ils ont tenue le 15 septembre au Musée Sursock, en présence du Dr. Sarkis Khoury, DGA, et de Zeina Arida, Directrice de ce musée, ils ont présenté leur stratégie et les projets engagés ou à venir pour Beyrouth.

Lors de la conférence de presse du 15 septembre au Musée Sursock, en présence du Dr. Sarkis Khoury (DGA) et de Zeina Arida, directrice du Musée, leur stratégie a été présentée ainsi que les projets en cours et futurs pour Beyrouth.

Valéry Freland a présenté les principaux objectifs de la mission commune et toutes les organisations qui ont permis de répondre à l’urgence de manière aussi rapide et efficace.

“Nous nous sommes réunis avec @ICOMOS et l’ICOM parce que nous voulions montrer ensemble notre solidarité envers les habitants de Beyrouth, mais aussi contribuer à la coordination internationale et locale des actions de protection du patrimoine, ainsi qu’au financement et à la mise en œuvre de projets concrets”.

Peter Keller s’est concentré sur les mesures qui nous ont permis de réagir au lendemain de l’explosion de Beyrouth.

“Notre mission ne s’arrêtera pas là. La réhabilitation des musées de Beyrouth prendra du temps, et nous serons à leurs côtés tout au long du processus. La force de l’ICOM vient de son réseau de professionnels, qui sont mobilisés et dont les yeux sont tournés vers Beyrouth”.

Marie-Laure Lavenir a précisé “ICOMOS agit à deux niveaux : avec notre Comité libanais, très actif sur le terrain, nous avons assuré un soutien financier pour renforcer ses moyens logistiques. Au niveau de notre réseau international, nous avons mobilisé nos experts qui ont travaillé sur des situations d’urgence similaires”.

Enfin, l’ICOMOS, ALIPH et l’ICOM ont annoncé la mise en place d’une « task force » conjointe consacrée à la protection du patrimoine de Beyrouth, en vue de contribuer à renforcer la coordination des financements et des actions menées sur le terrain, en lien étroit avec la DGA, et dans le cadre des efforts de la communauté internationale.

Télécharger le communiqué de presse