Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

All news

décembre 11, 2020

RéseauMISE A JOUR DU PROJET : soutenir les musées d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale face à la pandémie de Covid-19

Notre projet avec l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (ALIPH) progresse bien : découvrez ce que nous avons réalisé jusqu’à présent !

En juillet dernier, nous avons annoncé l’accord de cooperation entre les deux organisations internationales pour répondre à la crise de la Covid-19 dans les zones de conflit et de post-conflit : par le biais du programme de subventions d’urgence ALIPH, nous soutenons 14 musées situés dans 5 pays d’Afrique occidentale et centrale.

Les institutions développent des projets visant à améliorer la sécurité des musées, à former leur personnel et à rendre leurs collections accessibles en ligne. Ces projets sont suivis par notre département de protection du patrimoine.

LA GESTION DES RISQUES

Au Burkina-Faso, nous travaillons actuellement avec notre Comité national pour sauvegarder et sécuriser les collections du Musée Birgui Julien Ouedraogo de Gourcy, du Musée de Bendrologie de Manéga, du Musée Douroula et du Musée Communal de Kaya, tous situés dans des zones de conflit.

Notre coordinatrice de Protection du patrimoine, Elsa Urtizverea, lors de l’atelier sur la gestion des risques à Ouagadougou, au Burkina Faso, en novembre dernier

Le projet est divisé en 3 étapes :

  • une formation sur place, qui a eu lieu début novembre 2020, s’est concentrée sur la conservation préventive, la conception de plans d’évacuation d’urgence et d’autres outils efficaces pour sauvegarder les collections dans les zones de conflit ;
  • une évaluation des risques sur place élaborée par des experts en gestion des urgences, sélectionnés et gérés par ICOM Burkina Faso ;
  • l’installation de portes et de caméras de sécurité dans les musées participants.

FAIRE FACE À LA CRISE DE LA COVID-19

ICOM Mali, avec 6 musées maliens, a contribué à la rédaction d’un manuel de gestion des urgences, spécifiquement conçu pour faire face à la crise sanitaire actuelle. La prochaine phase du projet consiste en des ateliers de formation pour le personnel des musées, afin d’échanger et d’apprendre sur les questions cruciales de sécurité et de sûreté.

Ces recommandations, appliquées au cas spécifique du Mali, sont basées sur les lignes directrices que l’ICOM a développées en collaboration avec nos comités internationaux, tels que ICOM-CC et ICMS.

Participants à l’atelier de formation pour les gestionnaires de musées, avec des représentants du secteur culturel malien

LA GESTION DES INVENTAIRES ET DES COLLECTIONS

ICOM Cameroun a développé un vaste projet de gestion des collections pour le Musée royal du Lamidat de Mokolo, comprenant une boîte à outils d’archivage pour le personnel du musée. L’initiative commencera par une recherche documentaire approfondie sur la collection et l’application de normes d’archivage pour les objets. Une deuxième phase consistera à évaluer l’état de conservation des objets, leur nettoyage et leur étiquetage.

Le président d’ICOM Cameroun, Christian Nana, avec le personnel du Musée royal et la boîte à outils de l’inventaire de l’ICOM

DIGITALISATION

Le Badagry Heritage Museum de l’État de Lagos, au Nigeria, finalise un vaste projet de recherche sur la traite transatlantique des esclaves, comprenant la numérisation des collections qui permettra à l’institution d’accroître son accessibilité, et en particulier pour son public principal : les étudiants.

Puits commémoratif construit où les Britanniques ont hissé leur drapeau pour la première fois au Nigeria © Badagry Heritage Museum

Les projets, financés par ALIPH pour un montant total de 74 200 USD, seront réalisés entre janvier et février 2021. Pour en savoir plus sur les musées impliqués et les actions que nous développons avec eux, consultez notre carte interactive ci-dessous !