Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

L’artiste chinois avant-gardiste prononcera un discours lors de la 25e Conférence générale de l’ICOM, qui se tiendra du 1er au 7 septembre à Kyoto, au Japon.

Cai Guo-Qiang est né en 1957 à Quanzhou, en Chine. Il a suivi une formation en scénographie à la Shanghai Theatre Academy de 1981 à 1985. Depuis, son travail a croisé de nombreux supports artistiques, notamment le dessin, l’installation, la vidéo et la performance. Cai a commencé à expérimenter la poudre à canon dans sa ville natale, Quanzhou, et a continué à explorer ses propriétés tout en vivant au Japon de 1986 à 1995.

Cette exploration a finalement abouti au développement de ses événements d’explosion en plein air. «C’est comme faire un médicament – un peu de ceci, un peu de cela, observez-le et goûtez-le un peu pour voir comment cela fonctionne. Mon travail est comme un dialogue entre moi et des puissances invisibles, comme une alchimie », a-t-il déclaré à propos de son travail autour de la poudre à canon dans une interview.

S’appuyant sur la philosophie orientale et les questions sociales contemporaines comme base conceptuelle, ses œuvres font échos à la culture et à l’histoire et établissent un échange entre les spectateurs et l’univers plus vaste qui les entoure. Son art de l’explosion et ses installations sont imprégnés d’une force qui transcende le plan bidimensionnel pour entrer en contact avec la société et la nature.

Cai vit et travaille actuellement à New York. Il a reçu le Lion d’or à la Biennale de Venise en 1999, le Hiroshima Art Prize en 2007 et le Fukuoka Asian Culture Prize en 2009. En 2012, il a été Lauréat du prestigieux Praemium Imperiale, et la même année, il a été l’un des cinq artistes à recevoir la première médaille des arts du département d’État des États-Unis pour son engagement exceptionnel en faveur des échanges culturels internationaux.

ICOM Kyoto 2019

Du 1er au 7 septembre 2019, Kyoto accueillera la conférence sur le secteur muséal plus grande et la plus importante au monde. Plus de 3 000 professionnels des musées et experts internationaux de tous les horizons participeront à cet événement triennal, la 25e Conférence générale de l’ICOM. Après 24 éditions couronnées de succès, la conférence phare de l’ICOM est devenue un centre d’échange mondialement reconnu sur les questions d’actualité auxquelles les musées font face aujourd’hui, mais aussi sur les solutions les plus innovantes. Les pré-inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 avril. Pour trouver plus d’informations sur la conférence et pour vous inscrire, consultez le site Web d’ICOM Kyoto 2019.

Site web ICOM Kyoto 2019