Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

All news

octobre 15, 2021

ICOM Voices Musée Benfica – Cosme Damião : Développement et nouvelles opportunités en pleine pandémie

Patrícia Sousa

Médiatrice et éducatrice culturelle, musée Benfica - Cosme Damião

Mots-clés : Musée ; Sport ; Pandémie ; Transition numérique ; Publics.

En mars 2020, la Covid-19 a frappé le Portugal et nous a imposé un premier confinement. En à peine quelques jours, notre réalité s’est retrouvée bouleversée, et le musée Benfica – Cosme Damião a dû fermer ses portes.

Passé le choc initial, s’en est suivie la nécessité de s’adapter aux contraintes nées de la pandémie. La première étape était de développer un plan d’action qui nous permettrait de continuer à pourvoir aux besoins de nos différents publics : écoles, enfants, familles et séniors. Le musée fermé, les plateformes numériques se sont alors avérées être le moyen de communication le plus viable, permettant des interactions à distance en continu. Le site du musée Benfica et ses pages Facebook, Instagram et Twitter sont devenues les principaux outils de l’institution en matière de médiation culturelle. Notre plan de transition numérique a débuté avec une visite guidée de notre exposition permanente, accessible sur YouTube et sur les réseaux sociaux.

Repenser la communication

Une fois le principal outil de médiation défini, nous devions repenser notre façon de communiquer avec notre public et comprendre comment répondre à ses attentes et à ses besoins. Les activités du musée sur les réseaux sociaux, par exemple, devaient refléter ses engagements culturels et sociaux. Nous avons multiplié et revu les publications, notamment le contenu sur la nutrition et le sport, qui donnait aux abonnés les clés d’un comportement plus sain pour affronter la pandémie et le confinement. Plusieurs publications thématiques ont également été proposées : Your Choices (Votre choix), Memory of the Match (Souvenir du match) et Before and After (Avant/après). Leurs objectifs : évoquer certains événements spécifiques, attirer l’attention des abonnés sur la collection du Club et sur l’importance des travaux réalisés par le département du patrimoine culturel Sport Lisboa e Benfica, chargé de gérer le musée Benfica.

Publication Twitter Memory of the Match (Souvenir du match) par le musée Benfica. Ce tweet a été partagé par le club Eintracht Frankfurt, avec en commentaire « Super souvenirs, @museubenfica ».

Le projet #BenficaMuseumAtHome, incarnation de notre transition numérique, visait à permettre un accès à la culture pendant cette pandémie. Nous avons commencé par investir dans l’adaptation et la publication sur le site des documents récréatifs et pédagogiques existants, qui permettaient au public de continuer à profiter du musée Benfica, même depuis leur domicile. Nous avons par exemple partagé des articles en ligne du journal O Benfica (l’hebdomadaire du Sport Lisboa e Benfica), des jeux pour toute la famille, des coloriages et des ateliers créatifs pour commémorer certains événements, comme Pâques ou la fête des Mères, tout en développant les compétences artistiques du public. La réception était des plus positives, ce qui nous a poussés à poursuivre ce projet. En outre, en tant que membre fondateur de l’Association Internationale des Musées du Sport (« ISMA »), le musée Benfica a pris des mesures et émis des recommandations que les membres devaient adopter pour garantir une réouverture en toute sécurité.

Quelques-uns des articles historiques rédigés dans le cadre du projet #BenficaMuseumAtHome. Le principal s’intitule : « La grippe A de 1918 et le sport au Portugal : quelle relation ? ».
Projet #BenficaMuseumAtHome : « Merci, les champions ! », qui rend hommage aux professionnels en première ligne de la pandémie.

La transition numérique en pratique

Face à l’impossibilité d’organiser des événements en présentiel, le département du patrimoine culturel Sport Lisboa Benfica a décidé d’organiser des projets en ligne. En 2020, son service de mise en réserve, de conservation et de restauration a organisé deux webinaires sur Zoom pour réunir des spécialistes de la conservation et de la restauration afin d’étudier de façon approfondie les problèmes liés à la gestion du patrimoine culturel. En décembre 2020, juste avant le deuxième confinement, le musée a organisé un premier cycle de visites guidées en ligne sur l’histoire du Sport Lisboa e Benfica, intitulé Stories in Red and White (Histoires en rouge et blanc). L’incroyable réception et le fort enthousiasme du public nous ont incités à créer deux nouvelles éditions. Entre décembre et avril, un total de 12 visites a eu lieu, qui montraient l’exposition selon différents points de vue et évoquaient des thèmes liés au siècle d’histoire du Club. L’une d’elles ouvrait même les portes du département de mise en réserve, de conservation et de restauration, ainsi que du centre d’information et de documentation, donnant au public l’occasion d’observer les professionnels du musée dans leur travail. À l’occasion du 117e anniversaire du Club, un programme en ligne spécial a été proposé : des entretiens virtuels avec des athlètes du Club, anciens et actuels, ont été organisés sur Instagram, pour rappeler les grands moments et les réussites qui ont jalonné l’histoire du Benfica. Notre travail pendant le premier confinement a donc revêtu une importance capitale dans la préparation de la réouverture du musée et dans la création d’activités adaptées au contexte de la pandémie.

Visite guidée en ligne Stories in Red and White (Histoires en rouge et blanc). © Fábio Leite

Renforcer les actions pédagogiques

Tout au long de la pandémie, le département du patrimoine culturel Sport Lisboa e Benfica a proposé un contenu culturel varié aux institutions et aux familles, notamment des articles sur l’histoire du Sport Lisboa e Benfica et des documents sur la collection du Club, qui encourageant la médiation sur le thème du patrimoine sportif et fournissant des conseils sur la manière d’adopter une alimentation saine et de faire de l’exercice physique.

Le musée a par ailleurs renforcé ses actions pédagogiques pour venir en aide aux professeurs et aux étudiants, fortement affectés par le confinement. Des documents pédagogiques ont été produits pour les différents cycles d’apprentissage, publiés sur le site internet et envoyés par courriel aux écoles du pays. C’est le cas de la fiche Saint Martin’s Values (Valeurs de Saint Martin), sur les légendes et les traditions de Saint Martin et les valeurs du sport, et de Saint Vincent, Patron Saint of Lisbon (Saint Vincent, Saint Patron de Lisbonne), qui expliquait qui était ce saint et la signification du blason de Lisbonne et de l’emblème du Sport Lisboa e Benfica. Une proposition d’atelier créatif était également incluse, dans le but de promouvoir l’éducation artistique et l’esprit critique des étudiants. Il est impératif de travailler directement avec et pour la communauté environnante, comme l’a bien montré la pandémie. C’est dans ce contexte que le projet scolaire hybride, The Place We Are (Le lieu que nous sommes), a vu le jour, dans des formats sur site et numérique. Adressé aux étudiants de différents niveaux, il touchait les écoles des communes de Lisbonne proches du stade : Benfica, Carnide et São Domingos de Benfica. L’objectif consistait à se servir des concepts d’identité et de communauté afin de promouvoir l’histoire et le patrimoine des zones où la mémoire du Club est particulièrement marquée.

À ce jour, le Portugal a subi deux confinements. Quand le football et l’ensemble des autres sports étaient à l’arrêt et les activités du Club en sourdine, le musée Benfica a pris le relai sur les plateformes numériques, devenant le principal lien émotionnel avec les membres et les fans du Club. Après deux fermetures, le musée Benfica a enregistré une baisse du nombre de visiteurs d’environ 80 pour cent, à l’instar des autres musées du pays, comme l’a indiqué l’Observatoire portugais des activités culturelles lors de la conférence Museums and Social Responsability – Participation, Networking and Partnership (Musées et responsabilité sociale : participation, réseau et partenariats), les 23 et 24 mars 2021. Pourtant, cette transition numérique a entraîné une croissance d’environ 15 pour cent de l’activité du musée sur les réseaux sociaux : le nombre de publications a augmenté de 50 pour cent, tandis que la plus grande accessibilité du contenu a amélioré sa portée. Le site internet du musée a reçu environ 1 000 visites chaque semaine, grâce notamment au projet #BenficaMuseumAtHome. En outre, le programme du musée a fait plusieurs fois l’objet d’articles dans la presse nationale.

Le présent article n’est que l’un des nombreux exemples de la façon dont les musées du monde entier se sont adaptés à une époque compliquée en trouvant de nouvelles possibilités pour se développer. Nous espérons que notre parcours inspirera les institutions culturelles et les incitera à se plonger dans le monde numérique, et à continuer d’investir cette nouvelle façon de s’impliquer auprès des publics avec force et pertinence.

Références et ressources

Site internet du Benfica – Cosme Damião : https://www.slbenfica.pt/en-us/instalacoes/museu-benfica

Département du patrimoine culturel Sport Lisboa e Benfica : https://www.slbenfica.pt/pt-pt/instalacoes/museu-benfica/patrimonio-cultural

#MuseuBenficaEmCasa (##BenficaMuseumAtHome) : https://www.slbenfica.pt/en-us/instalacoes/museu-benfica/ficaemcasa

Page Facebook : https://www.facebook.com/MuseuBenficaCosmeDamiao

Compte Instagram : https://www.instagram.com/museubenfica/

Compte Twitter : https://twitter.com/museubenfica

Association Internationale des Musées du Sport (ISMA) : https://www.ismamuseums.com/