Les musées n'ont pas de frontières,
ils ont un réseau

Toutes les actualités

novembre 12, 2020

COVID-19 Webinaire de l’ICOM | Rétablir et recréer : Stimuler l’emploi dans le secteur des musées

À quoi ressemblera le secteur des musées dans l’ère post Covid-19 ?

Le secteur culturel est l’un des plus touchés par la pandémie mondiale. Pour se conformer aux mesures de confinement, les musées du monde entier ont fermé temporairement leurs portes, ce qui a entraîné une perte de revenus sans précédent et une instabilité dans le secteur. Dans le même temps, le verrouillage a accéléré les changements rapides et les innovations révolutionnaires, alors que les musées effectuent des recherches et une transition vers de nouveaux modèles commerciaux et se préparent à l’ère post Covid-19, où les barrières des mondes numérique et physique deviennent plus perméables.

  1. En tant qu’organisation toujours impliquée dans les défis auxquels sont confrontés les musées contemporains, l’ICOM a choisi ce sujet comme thème du quatrième et dernier webinaire de notre série sur le renforcement des capacités : “Rétablir et recréer : Stimuler l’emploi dans le secteur des musées”, qui aura lieu le 18 novembre à 12:00 PM UTC+1. Le webinaire abordera le défi de la reconstruction et du renforcement du secteur des musées après la pandémie, non seulement en termes de rétablissement, mais aussi en termes d’innovation et de changement, en soutenant la création d’un avenir pour les professionnels des musées où ils pourront s’épanouir. La session réunira cinq experts internationaux dans le domaine pour discuter de quatre sous-thèmes principaux :
  • Des réponses politiques pour stimuler l’emploi dans le secteur des musées et des industries créatives
  • L’impact sur les jeunes professionnels des musées
  • Professions émergentes et nouvelles compétences pour l’après-Covid-19
  • De nouveaux modèles économiques pour les musées

Le webinaire sera diffusé en streaming avec traduction simultanée en français, anglais et espagnol.

LIEN YUCA

L’organisation de ce projet a été possible grâce au soutien du Ministère de la Culture de France.

INTERVENANTS

Angelita Teo a rejoint le Comité international olympique en tant que directrice de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine en octobre 2019. Elle était auparavant directrice principale du Conseil national du patrimoine de Singapour, où elle était à la fois directrice du Musée national de Singapour (2013-2019) et directrice du Festival annuel du patrimoine de Singapour et du Festival de la nuit de Singapour (2011-2019). Angelita est une administratrice culturelle avec plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la culture et du patrimoine mondial. Elle a reçu la médaille de bronze de l’administration publique lors de la remise des prix de la fête nationale de Singapour en 2014 en reconnaissance de ses performances et de ses contributions exemplaires au développement d’un secteur culturel et patrimonial dynamique à Singapour. Son expertise et son influence dans le secteur culturel l’ont amenée à participer à plusieurs autres nominations, comme membre du groupe artistique Australie-Singapour (2015-2019), membre du conseil consultatif du Global Cultural District Network (2015-2019) et présidente de la table ronde des musées de Singapour (2016-2019).

Ekaterina Travkina coordonne les travaux sur la culture, les industries créatives et le développement local au sein du Centre de l’OCDE pour l’entreprenariat, les PME, les régions et les villes. Ses récents travaux comprennent la note de l’OCDE sur Covid-19 et les secteurs culturels et créatifs. En 2017-2019, en partenariat avec l’ICOM, elle a été la pionnière des travaux sur le Guide OCDE-ICOM pour les collectivités locales, les communautés et les musées. Elle était auparavant directrice du Forum de l’OCDE sur les partenariats et le développement local – le réseau de l’OCDE des praticiens dans les domaines du développement économique, de l’emploi, des compétences et de l’inclusion sociale.

Daniel Ronan est un professionnel des arts, de la culture et du patrimoine basé à Chicago. Il apporte une décennie d’expérience dans le secteur à but non lucratif, avec une expérience de travail dans les musées, le tourisme, les relations internationales et le développement communautaire. Daniel a lancé le blog et l’entreprise Resilient Heritage en 2014 pour montrer comment les organisations artistiques, culturelles et patrimoniales communiquent leurs avantages à la société. Daniel a quitté son travail pour des organisations à but non lucratif en mars 2019 pour faire campagne pour l’actuelle maire de Chicago, Lori Lightfoot, en tant que directeur des opérations, où il a géré les 13 bureaux de campagne de l’homme politique. Après avoir fait campagne, il a décidé d’étendre son activité à plein temps en tant que directeur en mai 2019, en approfondissant son champ d’action et en augmentant ses partenariats avec les secteurs philanthropique et gouvernemental. Son objectif principal est de relier les gens par des relations personnelles soutenues, en valorisant le travail des organisations à mission. Daniel siège à plusieurs conseils d’administration d’organisations à but non lucratif, notamment le Comité américain de l’ICOM, ICOM DEMHIST, Docomomo Chicago, une organisation de défense de l’architecture et du design modernes, et au conseil auxiliaire du Musée national d’art mexicain. Pendant son temps libre, il aime voyager sur Amtrak, visiter des musées et faire du vélo.

María Mercedes González a plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans la gestion culturelle, la communication et les relations internationales dans les secteurs public et à but non lucratif.  Elle est titulaire d’une maîtrise en études médiatiques de la New School of New York et s’est spécialisée en études culturelles et en sciences politiques à l’Universidad Javeriana. Depuis octobre 2012, elle est la directrice du Musée d’art moderne de Medellin (MAMM), en Colombie. À ce titre, María Mercedes a été chargée de l’agrandissement du musée, qui comprend un bâtiment de 7 200 m2 inauguré en septembre 2015, ainsi que de la réorientation du projet artistique et culturel du MAMM dans son ensemble. Depuis lors, elle a dirigé la mise en œuvre d’un vaste programme d’exposition et d’éducation auquel plus de 130 000 personnes participent chaque année. Avant d’assumer la direction générale du MAMM, elle a été conseillère auprès du ministre des affaires étrangères (2008-2010), et attachée culturelle à l’ambassade de Colombie en Argentine (2004-2008).

MODÉRATEUR

Le Dr Mathew Trinca est directeur du Musée national d’Australie, président d’ICOM Australie et coprésident du Groupe d’arts Australie-Singapour. Sous la direction du Dr Trinca, le musée national a développé des programmes nationaux et internationaux très engagés qui visent à faire vivre les histoires de l’Australie pour les publics du pays et de l’étranger. Le musée a établi des partenariats et des programmes avec une série d’institutions culturelles à l’étranger, notamment des organisations à Singapour, en Chine, au Japon, au Vietnam, en France, en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni. Un important programme de travail avec le British Museum a permis le retour en Australie en 2015 des premières collections d’Aborigènes et d’insulaires du détroit de Torres, marquant la première fois qu’elles ont été vues en Australie depuis leur collection. Le Dr Trinca a travaillé comme conservateur d’histoire et responsable du programme MuseumLink au Western Australian Museum, à Perth, et comme historien consultant pour des projets d’histoire publique, notamment des travaux sur des plans de conservation, des développements d’expositions et des courts métrages documentaires. Il est titulaire d’un doctorat en histoire de l’université de Sydney et est diplômé de l’université d’Australie occidentale.